Commerce | Accueil Val de Marne (94) L'haÿ-les-Roses | 10/06/2015
Réagir Par

Le périmètre de sauvegarde du commerce plébiscité à L’Haÿ-les-Roses

Le périmètre de sauvegarde du commerce plébiscité à L’Haÿ-les-Roses

commerces-l'hay-juin-2015-centre-villeAdopté en Conseil municipal le 27 mai, le périmètre de sauvegarde du commerce et de l’artisanat qui permet à la municipalité de préempter les baux commerciaux en cas de départ d’un commerçant pour contrôler le type d’activité qui s’y installera, est très attendu des commerçants comme de leurs clients.

Loin d’être désert, le centre-ville de L’Haÿ-les-Roses est plutôt dynamique. On y trouve une multitude de services dont certains font doublon voire plus… Pas moins de six agences bancaires, quatre salons de coiffure ou encore trois opticiens, et aussi de l’assurance, des services d’électricité, mais pas beaucoup de commerces de bouche. « Avant, il y avait un boucher, un poissonnier, un primeur« , se souvient le gérant de la brasserie de la Roseraie. A quelques mètres de là, un client du seul supermarché de proximité du centre-ville aimerait « avoir un peu plus de choix pour faire les courses. Même si, en même temps, la supérette, c’est pratique… » .

« En fait, on perd vite l’habitude grâce aux grandes surfaces qui sont dans le coin« , reconnaît une mère de famille qui indique en revanche prendre le temps de « faire le marché » plusieurs fois par mois pour continuer à « discuter avec les gens et les voisins » . « Il manque au moins un boucher et un primeur de grande taille, note de son côté l’employée d’agence bancaire locale. Il y a de la vie grâce aux brasseries et au tabac, mais pour les gens qui vivent ici, c’est vrai qu’une fois les bureaux fermés, ça doit paraître un peu calme. »

l'hay-commerce-juin-2015

C’est dans ce contexte que la commune a adopté  un périmètre de sauvegarde du commerce et de l’artisanat. Cette mesure permet à la ville d’éviter l’installation d’une énième agence bancaire ou immobilière quand un troquet ferme, ou l’alignement de kebabs,  à condition de trouver un repreneur dans les deux ans. « L’adoption de ce périmètre de sauvegarde est indispensable pour favoriser la diversité du tissu artisanal et commercial de proximité à L’Haÿ-les-Roses. De nombreuses communes ont recours à cet outil depuis de nombreuses années partout en France. Notre ville compte seulement 6,5 commerces pour 1 000 habitants, moitié moins que la moyenne du Val-de-Marne », motive Vincent Jeanbrun, maire LR (Les Républicains) de L’Haÿ-les-Roses.

Ce dispositif,  approuvé par la Chambre de Commerce et d’Industrie du Val-de-Marne et la Chambre des Métiers et de l’Artisanat, concerne à la fois le centre-ville et le quartier du Petit Robinson.

Ci-dessous le recensement des locaux professionnels de la ville par la CCI 94. Chiffres 2014.

Locaux commerciaux CCI

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi