Politique locale | Maisons-Alfort | 26/05/2015
Réagir Par

Les élus PS de Maisons-Alfort attaquent le budget municipal au tribunal

Publicité

FinancesXavier Cohard et Sophie Gallais, conseillers municipaux PS de Maisons-Alfort, ont annoncé ce mardi 26 mai avoir déposé un recours en urgence (référé) vendredi 22 mai contre le budget municipal voté en avril dernier. Les élus d'opposition ont invoqué comme motif 

le fait que le débat d’orientation budgétaire qui avait précédé  n’avait pas fait état de l’augmentation d’environ 6% des impôts locaux. (Pour rappel, le vote du budget en conseil municipal est toujours précédé d’un débat lors du conseil municipal précédent)

« Cette dissimulation s’est opérée en pleine campagne pour l’élection départementale. Les électeurs ont donc été trompés. Cette information si elle avait été connue, aurait sans soute amené un résultat différent. Cela délégitime l’élection des conseillers départementaux de  «la majorité municipale» qui ont été élus au premier tour avec 150 voix d’avance sur plus 17 200 votants. Mais surtout, rien ne justifie cette augmentation des impôts locaux. Les recettes de la ville augmentent chaque année malgré les baisses de la dotation de  l’état. D’ailleurs, lors du débat d’orientation budgétaire présenté sans hausse des taux, les dépenses étaient largement couvertes par les recettes et le programme des investissements était identique« , dénoncent les élus d’opposition.

« Nous n’étions pas du tout au courant de ce recours et n’avons rien reçu pour l’instant », indique Olivier Capitanio, conseiller départemental UMP et premier adjoint du député-maire Michel Herbillon.

 

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi