Santé | Accueil Val de Marne (94) Saint-Mandé | 13/02/2015
Réagir Par

Débat contrasté sur la fermeture de la maternité Bégin

Débat contrasté sur la fermeture de la maternité Bégin

beginLa fermeture de la maternité de l’hôpital Bégin de Saint-Mandé, programmée dans le cadre du projet de service de santé des armées (SSA)2020, en contrepartie de l’accueil d’autres activités issues du Val de Grâce, a suscité des réactions politiques contrastées depuis son officialisation par une réponse ministérielle à la sénatrice UMP Catherine Procaccia ce jeudi 12 février.

Patrick Beaudouin, maire UMP de Saint-Mandé, défend la logique du SSA 2020 qui réorganise les activités de l’hôpital, lequel avait un temps été menacé de fermeture suite à un rapport de la Cour des comptes sur les hôpitaux militaires. « Il ne s’agit pas d’une fermeture mais d’un transfert de service », insiste l’élu qui cite l’hôpital Trousseau, l’hîtal Tenon ou l’hôpital de Montreuil comme sites d’accueil possibles des services de maternité transférés. En contrepartie, l’hôpital Bégin, qui sera entièrement rénové d’ici 2017 – moyennant un investissement de 150 millions d’euros, accueillera de nouvelles activités Patrick Beaudouinsuite à la fermeture de l’hôpital Val de Grâce, tout comme sans doute les personnalités qui étaient auparavant hospitalisées au sein de l’hôpital parisien. « Bégin accueillera des spécialités comme la rhumatologie ou l’urologie qui concernent des milliers de personnes« , cite le maire de Saint-Mandé. L’hôpital a également sa place dans le cadre de la gestion des risques RNBC (Nucléaires, Radiologiques, Biologiques, Chimiques) et c’est du reste Bégin qui a accueilli les victimes d’Ebola. « C’est naturellement triste de ne plus avoir de maternité mais l’important est d’avoir un véritable hôpital moderne, pointu sur de multiples services,  qui non seulement servira les forces mais aussi  la population civile du territoire« , poursuit l’élu qui indique que « les personnels seront accompagnés et que l’hôpital ne prendra plus de patiente en maternité de manière progressive. « Personne ne sera laissé sur la route, les forces de défense qui vont jusqu’au lieu de combat pour défendre la population ne vont pas abandonner les civils. »

Catherine ProcacciaLa sénatrice UMP Catherine Procaccia, de son côté, a regretté cette fermeture et le peu de temps de recul imparti aux patientes concernées. Les deux sénateurs communistes, Laurence Cohen et Christian Favier, ont également dénoncé cette fermeture dans un communiqué : « Alors que le nombre d’accouchements par an se situe dans la moyenne exigée, nous ne comprenons pas cette décision. Nous sommes surtout très Laurence Cohen Senatrice PCF Val de Marneinquiets des conséquences pour la prise en charge des futurs parents, avec un risque d’engorgement dans les maternités voisines. Nous déplorons la dégradation évidente des conditions d’accueil. La seule raison évoquée semble être, toujours et encore, la volonté de réduire les dépenses publiques. C’est inadmissible quand on sait combien cet établissement remplit un rôle essentiel dans notre département« , dénoncent les parlementaires, annonçant qu’ils vont immédiatement  « interpeller » le ministre de la Défense.  Laurence Abeille, députée écologiste de la circonscription, a également désapprouvé cette décision. « Avec plus de 80% de patients civils, l’hôpital Bégin Laurence Abeilleest un pivot essentiel de l’offre de soins dans l’Est parisien. Il est regrettable que le transfert prévu à Bégin des services du Val-de-Grâce – l’urologie, l’ophtalmologie ou encore la chirurgie viscérale – se fasse au détriment de la diversité des services existants jusqu’alors à l’hôpital Bégin« , insiste l’élue, faisant également valoir sa «détermination à faire valoir l’importance du maintien du service de maternité à l’HIA de Bégin, alors que les autres maternités du secteur sont déjà engorgées».

Lien utile : le projet de service de santé des armées 2020

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
11 commentaires pour Débat contrasté sur la fermeture de la maternité Bégin
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi