Gouvernance | Accueil Val de Marne (94) Grand Paris | 15/04/2015
Réagir Par

Le très Grand Paris ira jusqu’à la mer

Le très Grand Paris ira jusqu’à la mer
Publicité

pont de Normandie« La nouvelle métropole doit conforter son statut de ville-monde et ouvrir davantage ses horizons. Et d’abord son horizon naturel, celui de la Vallée de la Seine – de Paris jusqu’à l’estuaire« , a résumé Manuel Valls, venu inaugurer le salon des maires d’Ile de France ce mardi 14 avril.

Un Grand Paris tourné vers la mer également appelé de ses voeux quelques minutes avant par la maire de Paris, Anne Hidalgo, et le président du Conseil régional, Jean-Paul Huchon. Cet axe Vallée de la Seine s’appuiera notamment sur le contrat de plan interrégional (CPIER), élaboré par l’Etat avec l’Ile-de-France et les Basse et Haute Normandie, qui devrait mobiliser 1 milliard d’euros dont 219 millions € de l’Etat. Ce CPIER devrait être adopté définitivement en juin. « Grâce aux aéroports parisiens, grâce aux trois ports du Havre, de Rouen et Paris, regroupés dans l’entité Haropa, nous disposons d’un potentiel immense. A nous de le faire fructifier. (…) La Vallée de la Seine est la première concentration industrielle de notre pays, et ce nouveau projet d’aménagement permettra de compléter la diversité du tissu économique du Grand Paris. Il met l’accent sur les échanges entre les centres de recherche, les nombreux sièges sociaux et un tissu productif très diversifié, dans des domaines clés tels que l’automobile, l’aéronautique, la chimie. La vallée de la Seine est enfin un atout touristique majeur pour la nouvelle métropole. Le Grand Paris et la vallée de la Seine ont notamment inspiré de grands tableaux impressionnistes, des jardins de Giverny et Auvers-sur-Oise jusqu’à la cathédrale de Rouen et au port du Havre. Ce patrimoine naturel et artistique sera mieux encore mis en valeur grâce à un contrat de destination « Impressionnisme » entre l’Etat et les trois régions », a insisté le Premier ministre, souhaitant disposer de l’appui des communes pour défendre cette vision.

Des élus locaux plutôt favorables à cette bouffée d’air

« L’ouverture vers la mer donnera une dynamique nouvelle à la métropole parisienne et c’est le point que j’estime le plus ambitieux et le plus positif du discours du Premier ministre, se réjouit à cette perspective le maire UMP de Nogent-sur-Marne, Jacques JP Martin. Je milite depuis des années pour intégrer la Haute et Basse Normandie, ainsi que la Picardie, à la dynamique de notre métropole. Du reste, c’est dans la vallée de la Seine qu’il faudrait proposer des OIN… » (ndlr, OIN Opération d’intérêt national.  Dans ces périmètres, l’Etat prend la main sur les maires en matière d’urbanisme, à commencer par la construction de logements, ce qui suscite l’inquiétude des élus locaux). La Vallée de la Seine ne risque-t-elle pas de déporter la métropole vers l’Ouest aux dépens de l’Est parisien? « Non si on l’intègre également la Seine Amont et ses affluents », estime Christian Favier, président PCF du Conseil départemental du Val-de-Marne. Une perspective qui enchante également Luc Carvounas, le sénateur-maire PS d’Alfortville, pour qui le rapport à l’eau doit être valorisé au maximum : « Alfortville est une ville du bord de l’eau. Certes, elle est zone innondable, mais à nous élus d’aménager les bords du fleuve pour que cette proximité ne soit qu’un atout. C’est que que nous avons fait avec l’Ile au Cointre et sommes en train de réaliser avec la plage Saint-Pierre. »  Moins enthousiaste, le député-maire UMP de Saint-Maur-des-Fossés moque un peu ce fantasme de pousser le Grand Paris « bientôt jusqu’à l’Oural » et de faire varier en permanence le périmètre. « Heureusement que les élus sont agiles et adaptables. En attendant,  les préfets feront remonter des périmètres pour nos futurs conseils de territoire dans moins de quinze jours, sans que nous n’en soyons informés. On continue de se moquer du monde… »

La poursuite de deux projets doit symboliser la valorisation de cet axe Vallée de la Seine :  la ligne nouvelle Paris Normandie (avec des trains allant de 200 à 250 km/h), dont la convention relative au financement de la première phase d’étude sera signée en juillet, et le projet Port métropole ouest, qui entamera également une nouvelle phase d’études.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

7 commentaires pour Le très Grand Paris ira jusqu’à la mer
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi