Solidarité | Val de Marne | 09/09/2015
Réagir Par

Le Val-de-Marne pourrait accueillir 250 réfugiés

Le Val-de-Marne pourrait accueillir 250 réfugiés © Fotolia Africa Studio

Alors que 1000 réfugiés doivent arriver ces mercredi, jeudi et vendredi en France, l’heure est à la recherche tous azimuts d’hébergements d’urgence pour les accueillir.

Au niveau du Val-de-Marne, un chiffre indicatif de 250 personnes circule, pour l’instant non confirmé par le cabinet de la préfecture du département, qui précise en être à l’étape du recensement. Aucune clef de répartition n’a encore été effectuée entre les différents départements indique-t-on également à la préfecture de région.

Tour à tour, les villes continuent de se positionner. Au Kremlin-Bicêtre, le député-maire MRC, Jean-Luc Laurent, a annoncé qu’un élu de la ville serait bien à la réunion de travail du ministre de l’Intérieur ce samedi 12 septembre et  indique que « depuis plusieurs semaines, sans publicité, plusieurs familles ont été déjà accueillies au Kremlin-Bicêtre« . « La solidarité se poursuivra, dans le respect des demandeurs de logements inscrits sur la commune. Face au drame humain qui touche ces populations exilées, la France, terre d’accueil séculaire, doit jouer son rôle dans le respect des principes héritées de la Révolution Française », poursuit l’élu.

A Villeneuve-le-Roi, le maire LR, Didier Gonzales, a indiqué en revanche qu’il ne pourrait pas accueillir de personnes supplémentaires en raison d’une insuffisance de contingents de logements  liés au plan d’exposition au bruit qui limite les constructions. « Nous n’avons pas, quand bien même nous le souhaiterions,  la possibilité de jouer sur les contingents mairie. En outre, il faudrait réellement distinguer les réfugiés politiques qui fuient la mort et ceux qui viennent pour des raisons économiques,  alors que les Villeneuveois doivent attendre quatre ans pour avoir un logement. » A L’Haÿ-les-Roses, le maire LR, Vincent Jeanbrun, indique pour sa part qu’il va réunir son équipe municipale pour statuer.

De son côté, le FN Val-de-Marne s’est, sans surprise, opposé à l’accueil de tout réfugié dans le département. Voir article

Dans une déclaration, l’évêque de Créteil, Mgr Michel Santier, a lui appelé l’ensemble des paroissiens et institutions catholiques à participer à l’effort de recensement pour accueillir des réfugiés et s’engager dans les associations pour aider. Voir article.

A lire aussi : Les villes du Val-de-Marne se mobilisent pour accueillir des réfugiés

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Cet article est publié dans avec comme tags , , ,
8 commentaires pour Le Val-de-Marne pourrait accueillir 250 réfugiés
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi