Emploi | Accueil Val de Marne (94) Créteil | 28/01/2015
Réagir Par

Les Conseils de prud’hommes du Val de Marne en grève contre la loi Macron

Les Conseils de prud’hommes du Val de Marne en grève contre la loi Macron
Publicité

JusticeLes Conseils de prud’hommes de Créteil et Villeneuve-Saint-Georges, qui règlent 4000 litiges par an, ont décidé de suspendre leurs audiences durant deux semaines, du lundi 26 janvier au vendredi 6 février pour protester contre la loi Macron.

« Sous prétexte de « libérer les énergies et créer de l’emploi », il organise en effet la casse des prud’hommes, renforce les pouvoirs de l’employeur en assouplissant encore davantage les règles des licenciements économiques et soumet le contrat de travail aux procédures de médiation issues du Code civil. Ce sont les prémices de la fin du code du travail protecteur des droits des salariés!, dénonce la CGT dans un communiqué. Alors que cette juridiction d’exception en Europe souffre d’un manque structurel de moyens (pénurie de personnel au greffe avec des départs en retraite non remplacés, de locaux pour tenir plus d’audiences, de moyens informatiques…), le projet de loi Macron prévoit la mise sous tutelle des conseillers prud’hommes qui deviendraient optionnels : des magistrats professionnels prendraient les décisions à la place des conseillers prud’hommes. (…) Organiser la fin des Prud’hommes : c’est éliminer l’un des derniers garde-fous pour les salariés victimes de licenciements abusifs. Par conséquent, les conseillers prud’hommes du Val-de-Marne très largement mobilisés en intersyndicale ont décidé de suspendre les audiences du 26 janvier au 06 février : pour le Conseil de Créteil, 50% des audiences de référé, 75% des bureaux de jugements et 80% des audiences de conciliation ne seront pas tenus.« 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi