Logements | Accueil Val de Marne (94) Ivry-sur-Seine |
Réagir Par

Les expropriations d’Ivry Confluences sous haute surveillance

Télécharger dans votre calendrier
  • Les expropriations d’Ivry Confluences sous haute surveillance
  • Mardi 21 avril 19h
  • Maison du projet Banque des Confluences, 50 rue Lénine
    Ivry-sur-Seine
  • Gratuit 0 EUR
Les expropriations d’Ivry Confluences sous haute surveillance

20150415_113425-1Le colossal projet d’Ivry Confluences, qui vise à reconfigurer un cinquième de la surface de la ville en bordure de Seine et de la ZAC rive gauche de Paris 13e, continue d’opposer les habitants actuels d’une partie du site et la commune.

Les actuels propriétaires, réunis au sein de l’association Ivry Sans Toi(t), dénoncent des conditions injustes, voire de spoliation, de rachat de leur bien et reprochent à la ville des « censurer » et les « intimider ». « Ce projet est réalisé au détriment des habitants et il est financé par les biens de ceux-ci. Quand un habitant est exproprié, on lui rachète son bien au plus bas prix, parfois 3 fois moins cher que sa valeur, et vu le prix de rachat, cet habitant n’a pas d’autre choix que d’aller vivre dans une banlieue lointaine », dénonce l’association dans un communiqué.

20150415_180749

Polémique entre maires

En signe de protestation, les habitants ont apposé des banderoles sur leur propriétés. Au printemps dernier, cette situation avait donné lieu à une polémique politique au-delà de la ville, entre le l’ancien maire PCF de la commune, Pierre Gosnat (disparu en début d’année) et le sénateur-maire UMP de Saint-Maurice, Christian Cambon, lequel avait interpellé la ministre du Logement Sylvia Pinel sur les conditions d’expropriation des habitants, faisant état de proposition de reprise à « 2 000 euros le mètre carré alors que les prix du marché oscillent entre 4 000 et 5 000 euros. »

Ivry sans toit

La ville propose une charte aux habitants

De son côté, la commune, qui défend Ivry Confluences, comme l’un des principaux projets d’aménagement structurants de la ville, indique attacher « une grande importance à son exemplarité » et s’engager à que tous les habitants actuels puissent rester à Ivry.  Elle propose pour cela d’adopter une charte de maintien des habitants, qu’ils soient locataires ou propriétaires occupants. « Cette charte, innovante et volontariste, formalisera l’engagement de la ville dans l’accompagnement des projets de relogement, soit par un relogement sur le parc social de la commune, soit par une priorité à l’acquisition dans les programmes de logements en accession à la propriété », détaille la ville qui envisage de la voter lors du Conseil municipal de juin.

En attendant, elle sera présentée aux habitants ce mardi 21 avril à l’occasion d’un atelier de concertation de 19h à 20h30, à la Maison du projet.

Voir tous les articles relatifs au projet Ivry Confluences.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans , , avec comme tags
7 commentaires pour Les expropriations d’Ivry Confluences sous haute surveillance
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi