Publicité
Publicité : Fête des solidarités
Politique locale | Accueil Val de Marne (94) Val de Marne | 07/01/2015
Réagir Par

Les gauches discutent dans les cantons de Fresnes et Thiais

Les gauches discutent dans les cantons de Fresnes et Thiais
Publicité

bulle origami : départementales marianne 2015La gauche arrivera-t-elle à faire l’union dans les cantons de Fresnes et Thiais? A l’initiative de Jean-Jacques Bridey, député PS de la 7e circonscription, qui couvre ces deux cantons, une réunion doit réunir ce vendredi 9 janvier les

représentants locaux de la gauche locale (EELV, PCF, PS…) pour discuter des alliances possibles à l’occasion des élections départementales. En parallèle, le PCF du canton de Thiais -Chevilly -Rungis,  a publié un communiqué ce mardi 6 janvier pour inviter toute la gauche à une table-ronde spécifique à ce canton. « Nous avons répondu favorablement à l’invitation de Jean-Jacques Bridey à la réunion de vendredi mais souhaitons pouvoir discuter en particulier du canton de Thiais-Chevilly-Rungis qui présente des spécificités », motive Renaud Roux, secrétaire du PCF Chevilly-Larue Rungis.

« Notre canton comptera, outre les villes de Chevilly-Larue et Rungis, la ville de Thiais, laquelle risque désormais de peser d’un poids déterminant en faveur de la droite. Autant dire que la réélection, non plus de un, mais de deux conseillers généraux de gauche dans ce canton nécessitera une bataille électorale de grande ampleur, mobilisant toutes celles et tous ceux qui refusent qu’une droite rétrograde s’empare du Val-de-Marne. Faute d’un tel rassemblement, le risque existe dans notre canton que les forces de progrès disparaissent de ce scrutin au soir du 1er tour« , détaille le communiqué qui propose ensuite un socle programmatique autour de quatre points : « le refus des politiques d’austérité qui frappent nos collectivités territoriales et qui restreignent nos marges de manœuvres ; le maintien des départements, et singulièrement du Val-de-Marne comme échelon pertinent de démocratie locale et de politique publique solidaire et écologique, avec des élus de proximité à l’écoute de leurs concitoyens ; la défense et le développement des services publics locaux utiles aux habitants et la volonté d’impliquer étroitement les citoyens dans l’avenir de leurs collectivités locales car il ne peut pas y avoir de réforme de la démocratie sans démocratie. »

Binôme Richard Dell’Agnola et Patricia Korchef-Lambert pour l’UMP

A droite, il devrait aussi y avoir du changement à Thiais. Alors que l’actuel conseiller général Bruno Tran a quitté l’UMP pour faire campagne contre Richard Dell’Agnola aux municipales de 2014, il ne sera pas réinvesti. C’est Richard Dell’Agnola, réélu à la tête de la ville, qui devrait être investi en binôme avec Patricia Korchef-Lambert, conseillère déléguée à Rungis. Conseiller sortant, Bruno Tran pourrait néanmoins se représenter sans étiquette.

 

 

Si le PCF risque de perdre le canton de Chevilly-Thiais-Rungis, le PS risque pour sa part de perdre celui de l’Haÿ-Fresnes si la gauche ne s’unit pas, alors qu’EELV a déjà indiqué souhaiter partir en solo au premier tour.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
6 commentaires pour Les gauches discutent dans les cantons de Fresnes et Thiais
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi