Publicité
Publicité : Ordival 94
Initiative | Maisons-Alfort | 23/06/2015
Réagir Par

Les parlementaires juniors de Maisons-Alfort à l’Assemblée nationale

Les parlementaires juniors de Maisons-Alfort à l’Assemblée nationale
Publicité

CM2-Maisons-Alfort-hémicycle-juin-2015Incollables sur le fonctionnement des institutions. Ce lundi 22 juin, les CM2 de l’école Parmentier B de Maisons-Alfort, membres du Parlement des enfants, ont visité l’Assemblée nationale, au terme d’une année de mini travaux parlementaires.

Pour rappel, le Parlement des enfants est constitué de classes de CM2 dans chacune des 577 circonscriptions. Les élèves bénéficient d’un programme d’éducation civique et déposent leur propre loi, parfois reprise pour de vrai. Ainsi plusieurs lois ont-elles vu le jour via ce parlement qui fête sa vingtième année, pour le maintien des liens entre frères et sœurs, le respect des droits de l’enfant dans le monde, ou encore le rôle de l’école dans la prévention et la détection des faits de mauvais traitements à enfants…

Dans les salons dorés du Palais Bourbon, Rayana croise les assistants de ses homologues adultes et se prend à rêver, comme ses camarades, devant les peintures d’Eugène Delacroix. « Je me suis présentée car je trouve cela super de représenter les enfants devant tout le monde, et de participer à l’écriture des lois » explique la jeune élue. Avec sa suppléante Lilie, elles sont à l’origine d’une proposition de loi sur la géolocalisation des enfants par les parents. Un texte qui vise à préserver la liberté des enfants lorsque leurs parents les surveillent, grâce à la signature d’un contrat parent/enfant.

[caption id="attachment_87692" align="alignnone" width="443"]Lilie, à gauche, et Rayana, à droite Lilie, à gauche, et Rayana, à droite[/caption]

L’hémicycle ? « Plus petit qu’à la TV » , réagissent les élèves. « Je note tout, et quand je m’ennuierai, j’écrirai un long texte » , lance en rigolant Jérémy. La bibliothèque ? « Il y a des faux livres ! » Les caricatures sculptées de députés qui ornent la salle des Mariannes provoquent rires et grimaces. Très renseignés sur le fonctionnement de l’Assemblée Nationale, les enfants cherchent le nom du député de leur circonscription, Michel Herbillon (LR), sur les procès verbaux affichés à l’entrée de l’hémicycle.

CM2-Maisons-Alfort-hémicycle-juin-2015

Brasserie mythique et voyage en Normandie

La visite s’achève à la buvette. La brasserie, installée face à la place de la Concorde, est réservé uniquement aux députés. « Ici, on est un peu dans le secret des Dieux… » plaisante l’un des serveurs de la buvette, présent depuis 42 ans. « A côté, il y a la salle des Quatre Colonnes, remplie de journalistes. Ici, ils peuvent se lâcher un peu plus ! » sourit-il. Les enfants, eux, s’étonnent devant les dorures des lustres qui pèsent chacun plus de 300 kilos.

classe-CM2-Maisons-Alfort-Assemblée-Michel-Herbillon

« Je suis très attaché à l’enseignement de l’éducation civique et morale, explique Daniel Fustec, enseignant de la classe. Nous avons visité le commissariat de police de Maisons-Alfort, la mairie, … avant un voyage de douze jours en Normandie dont nous revenons tout juste. » Un séjour de découverte entre kayak de mer et visite de sites liés à la Seconde Guerre Mondiale (Mémorial de Caen, plages du débarquement, cimetières).  « C’est très important pour le civisme, pour qu’ils aient une représentation physique de ce qu’est l’Assemblée Nationale, ce lieu d’histoire, symbole de la République » , motive Michel Herbillon, qui organise plusieurs fois par trimestre  des visites pour les associations et scolaires de sa circonscription (Maisons-Alfort, Joinville-le-Pont, Charenton-le-Pont, Saint-Maurice). Le Palais Bourbon accueille quant à lui entre 800 et 1 000 visiteurs par jour lorsqu’il est ouvert au public.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi