Publicité
Publicité : Ordival 94
Gouvernance | Grand Paris | 09/11/2015
Réagir Par

Les régionales Ile-de-France bousculent-elles la carte de la future métropole?

Les régionales Ile-de-France bousculent-elles la carte de la future métropole?
Publicité

(mise à jour 24 novembre : le rattachement de Villeneuve-Saint-Georges et Valenton au territoire T12 a été confirmé depuis dans le projet de décret envoyé aux communes) Villeneuve-Saint-Georges et Valenton seront-elles finalement rattachées au grand territoire Ouest du Val-de-Marne? Les rumeurs vont bon train et les interprétations politiques aussi. 

Selon un certain nombre d’élus du département, de droite comme de gauche, des sources bien placées à Matignon mais aussi en préfecture, auraient confirmé que Valenton et Villeneuve-Saint-Georges rejoindraient le territoire Ouest T12 (Seine Amont- Val-de-Bièvre – Pôle d’Orly) au lieu de figurer au centre, dans le T11.  Saint-Maur-des-Fossés resterait en revanche dans le territoire Est avec l’Actep (T10). Un élu toutefois, indique avoir eu des informations différentes en fin de semaine, qui rétablirait le statu-quo, évoquant une insécurité juridique à modifier le projet soumis à la consultation des conseils municipaux. Mais il s’agit d’un écho isolé. D’après les élus, le décret serait désormais sur le bureau du Conseil d’Etat. Une réunion de la mission de préfiguration de la future métropole du Grand Paris (MGP) se tient ce mardi, lors de laquelle les périmètres définitifs seront peut-être confirmés. Ce flottement dans la dernière ligne droite en réjouit certains mais en agace aussi plus d’un, jusqu’aux partisans du gouvernement.

A lire aussi : Métropole du Grand Paris mode d’emploi

Mini T11 et gros T12

L’hypothèse d’une modification qui intégrerait Valenton et Villeneuve-Saint-Georges au T12 au lieu du T11 est notamment diversement appréciée. En termes de surface, le territoire central T11 resterait le plus étendu, grâce à aux vastes périmètres des villes périurbaines du plateau briard. En termes de population en revanche, le T11 serait réduit au minimum légal, à près de 300 000 habitants environ, devenant le plus petit territoire de la métropole tandis que le T12, qui était déjà le plus grand territoire, se rapprocherait dès 700 000 habitants. Si du côté de Valenton et Villeneuve-Saint-Georges, on se réjouit d’avance, se retenant d’exploser de joie avant l’annonce officielle, d’autres communes du T12 comme du T11 apprécient moins.

A Thiais, le maire LR Richard Dell’Agnola ne décolère pas, dénonçant « un arbitrage politique entre le PS et le Front de Gauche, à la veille des élections régionales. » Même si les deux villes communistes, qui plaident depuis des mois pour rejoindre le territoire T12, qui sera également de majorité communiste, se défendent de toute motivation partisane, évoquant les liens territoriaux qui l’unissent depuis longtemps avec ce territoire dans le cadre de l’EPA ORSA qui longe la Seine d’Ivry à Orly. « La taille de ce territoire, créé artificiellement, éloigne dangereusement les citoyens du processus de décision ce qui est pourtant indispensable pour un bon exercice de la démocratie. Pire que cela, l’avis demandé aux communes, qu’on savait de pure forme, est bafoué par le gouvernement qui souhaite changer la carte redécoupée sans même demander un nouvel avis aux communes concernées. On ne fait même plus semblant ! C’est une vision autoritaire et politique que le gouvernement impose sans par ailleurs disposer des moyens budgétaires et financiers suffisants, laissant à la charge des collectivités le fonctionnement de ces établissements publics nouvellement créés« , dénonce Richard Dell’Agnola qui prévient que « toutes les voies, y compris de droit, seront explorées pour faire barrage à ce nouveau mauvais coup. »

Arbitrage politique ?

Cette explication d’un arbitrage politique entre PS et FG, partagée par d’autres élus de droite, est réfutée à gauche. « C’est de bonne guerre qu’ils le disent, à 27  jours du premier tour, et dans le faux plat que vit actuellement la campagne de Valérie Pécresse. Personnellement, je n’ai pas observé que les positions de Pierre Laurent aient été particulièrement favorables au gouvernement! Cet ajustement résulte tout simplement de la volonté de Manuel Valls, qui a été maire, de respecter la volonté des élus locaux alors que Villeneuve-Saint-Georges et Valenton n’ont eu de cesse de demander à rejoindre le territoire T12. Car on ne pourra pas construire la métropole sans les maires », réagit Luc Carvounas, sénateur-maire PS d’Alfortville. « En tant que président de l’Association des maires du Val-de-Marne, j’ai organisé cet après-midi une réunion avec les élus du département sur les enjeux politiques du découpage, à laquelle seulement 12 maires sur les 28 qui s’étaient inscrits sont venus. Cette absence aussi importante de maires qui pourtant apportaient la contradiction signifie que soit ils boycottaient, ce que je ne crois pas, soit ils considèrent que les territoires sont actés en l’état et qu’ils vont se mettre au travail. En outre, lors de la réunion, c’est surtout des questions de fonctionnement concret des territoires dont il a finalement été question« , poursuit l’élu.

T12 T11 metropole du grand paris

Des atouts économiques dans le T11

Du côté de T11, Jean-Jacques Jégou (Modem), président de la Communauté d’agglomération du Haut-Val-de-Marne, fait état d’une « satisfaction mitigée« , se réjouissant pour Villeneuve-Saint-Georges et Valenton qui obtiennent gain de cause et regrettant que Saint-Maur-des-Fossés n’ait pas été entendu. Malgré tout, l’élu ne néglige pas les atouts économiques du territoire central. »Entre le port de Paris Bonneuil et des villes comme Créteil et Alfortville, le territoire aura un réel poids économique. De notre côté, Haut-Val-de-Marne et Plateau briard disposons de réserves foncières« , estime-t-il, s’inquiétant en revanche de la pérennité financière des territoires et du transfert effectif des compétences des communautés d’agglo au territoire. A Saint-Maur-des-Fossés, le député-maire LR Sylvain Berrios regrette que le gouvernement ait préféré des « arrangements partisans » au détriment de « l’intérêt général« . L’élu a organisé une réunion avec les élus de droite et du centre du T11 ce mardi matin pour faire le point sur la situation. « En tout état de cause, il est temps de se mettre au travail », s’inquiète l’élu.

Majorité PS ric-rac dans le T11

Raboté de Villeneuve-Saint-Georges et Valenton, le T11, même sans Saint-Maur-des-Fossés, ne disposera pas d’une confortable majorité PS. Le nombre de conseillers territoriaux  restera inchangé à 74.  Selon les hypothèses de calcul de plusieurs élus de droite et de gauche, basées sur les rapports de force électoraux issus du scrutin municipal de 2014, 37 voix devraient revenir à la gauche, 36 à la droite et au centre et 1 au FN. A cette complication près qu’à Boissy-Saint-Léger, des dissensions internes à la majorité municipale PS pourraient conduire à un ballotage sur un siège. Une majorité ténue donc.

Dans le T10 en revanche, aucun suspense. En dehors de Fontenay-sous-Bois et Champigny-sur-Marne, toutes les villes sont LR. Le seul regret de ce territoire est ne n’avoir pas pu conserver entière l’Actep en s’alliant avec les villes de Seine-Saint-Denis, mais outre que cela aurait aurait constitué un territoire à cheval sur deux départements, regardé avec méfiance par les présidents des conseils départementaux, et compliquant la tâche pour les préfectures, cela rendait impossible le mécano en Seine-Saint-Denis où quelques communes se seraient retrouvées isolées au nord de l’Actep, insuffisamment peuplées pour constituer un territoire à part entière.

Pour l’heure, rien n’est encore arrêté officiellement. Tout peut donc encore changer !

A lire aussi : Métropole du Grand Paris mode d’emploi

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi