Publicité
Publicité : Les Trophées du Territoire CCI 94
Société | | 05/09/2015
Réagir Par

L’Häy-les-Roses a rendu hommage aux victimes de l’incendie de 2005

L’Häy-les-Roses a rendu hommage aux victimes de l’incendie de 2005 © M Dagman 94 Citoyens

Familles et proches de victimes, habitants du quartier, pompiers, secouristes, maire, préfet et élus se sont rassemblés, vendredi, en mémoire des 18 victimes de l’incendie de la tour 2 de l’allée du Stade à L’Haÿ-les-Roses, survenu il y a exactement dix ans. Quatre adolescentes avaient mis le feu à une boîte aux lettres.

Dos au stade, le maire LR, Vincent Jeanbrun, a prononcé un à un les noms, prénoms et âges des 18 victimes décédées. “Il ne faut pas oublier. Qu’on garde dans nos cœurs ces vies innocentes perdues pour des querelles futiles. Nous avons tous un rôle à jouer, parents, pouvoirs publics, collectivités, pour que cela ne se reproduise plus.” Des gerbes de fleurs sont déposées sur la stèle.

Lhay les roses ceremonie incendie 4

Suite à ce drame, de nombreux locataires ont quitté l’immeuble, assure Mounigadou, 52 ans, résidente de la tour 1. Thérèse, elle, logeait au rez-de-chaussée de la tour 2, “là où la boîte aux lettres a pris feu”. Dans la nuit, le bruit de l’explosion la réveille, les cris aussi, de ceux qui lui ordonnent de sortir. Elle s’échappe par la fenêtre avec son fils de 22 mois et sa fille de 7 ans.

Les jeunes filles responsables du départ de feu ont été condamnées à de la prison ferme en décembre 2008. Une information contre X pour homicide involontaire par manquement à une obligation de sécurité ou de prudence a été ouverte en 2007. Après une expertise soulignant des manquements de sécurité, une contre-expertise a ensuite attesté que la tour était aux normes. Mais Yola Maalouf, qui a perdu son fils dans le drame, attend toujours des réponses sur les normes de sécurité. Son “combat”, “c’est que le vrai coupable soit reconnu”, car “l’immeuble n’était pas aux normes”.

Lhay les roses ceremonie incendie 3

Rapidement maîtrisé par les pompiers, le feu avait généré d’importantes fumées toxiques qui s’étaient propagées jusqu’en haut de la tour. Pour éviter ces drames, le directeur général adjoint de I3F, Didier Jeanneau, assure que son organisme renforce “l’importance donnée à la sécurité quotidienne et à la prévention des risques, notamment auprès de l’ensemble des gardiens et des équipes de proximité”. Tous les ans, des dépliants de sensibilisation sur la conduite à tenir en cas d’incendies sont distribués aux locataires. Ils rappellent les consignes si le feu s’est déclenché au-dessous ou sur le palier : fermer la porte de chez soi, mettre un linge mouillé sous la porte et attendre l’arrivée des secours près des fenêtres.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans avec comme tags , , , , Prison ferme,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi