Société | L'haÿ-les-Roses | 14/06/2015
Réagir Par

L’Haÿ-les-Roses sous le choc de sa double fusillade

Publicité

Lhay les Roses credit ville Lhay les rosesLes deux fusillades qui se sont déroulées à quelques centaines de mètres l'une de l'autre ce vendredi 12 juin à l'Haÿ-les-Roses, apparemment sans lien entre elles, ont plongé la ville dans l'émoi, en particulier le quartier Pervenches dont le suspect en garde à vue est originaire. 

Ce vendredi 12 juin dans la matinée, c’est une voiture, conduite par un détenu en liberté conditionnelle avec à son bord son épouse et ses deux enfants, qui a été la cible de tirs de balle au croisement Chalais/Leclerc, provoquant une blessure du fils d’une douzaine d’années par bris de verre. Les auteurs des coups de feu ont ensuite pris la fuite et n’ont pas été arrêtés. Le même jour peu après 19 heures, une nouvelle fusillade s’est tenue rue de Bicêtre, blessant cette fois très grièvement un jeune homme de 23 ans, également connu des services de police. Un suspect s’est cette fois rendu à la police dans la nuit et a été mis en garde à vue tandis que plusieurs perquisitions se sont tenues dans la cité Pervenches, d’où était originaire le suspect. Un renfort de police nationale a été mis en place durant la nuit de vendredi à samedi pour doubler les patrouilles, afin de maintenir la tranquillité dans les quartiers. « Mais on ne sait pas encore si la personne qui s’est rendue à la police dans la nuit est le véritable auteur. Quant aux tireurs du matin, ils courent toujours », s’inquiète Vicnent Jeanbrun, maire LR de la ville depuis le quartier Pervenches.

A l’Haÿ, c’est la consternation.  Alors que le weekend s’annonçait festif avec la Cavale l’haÿssienne, course nocturne prévue vendredi soir, celle-ci a été annulée et le maire-conseiller départemental LR de la ville, Vincent Jeanbrun, a passé son weekend dans les Vincent Jeanbrun 3quartiers.  « Dans le quartier Pervenches, les habitants sont sous le choc. Certains nous disent qu’ils ne reconnaissent pas leur quartier dans ce qui s’est passé, d’autres que cela devait malheureusement arriver car le quartier s’est dégradé, avec des incivilités quotidiennes et surtout du trafic de drogue sous les fenêtres. Et qui dit drogue dit argent, violence et armes. Tout le monde doit prendre sa part pour régler le problème. La ville mais aussi l’Etat », insiste l’élu.

En cette pré-campagne des élections régionales, l’affaire a fait également réagir la tête de liste FN en Ile-de-France, Wallerand de Saint-Just, sur le marché l’haÿssien dès ce dimanche pour tracter. Ce dernier a en effet indiqué que rebondir sur chaque fait divers faisait partie de sa stratégie de campagne. « Un tel drame révèle encore une fois les wallerand de Saint Just Lhay photo FNconséquences dramatiques du laxisme judiciaire institutionnalisé par les socialistes et largement initié par l’ex UMP. (…) Vincent Jeanbrun signe aussi avec ce drame son échec personnel en matière de sécurité. Si elles sont nécessaires, les quelques caméras de sécurité qu’il s’apprête à mettre en place ne suffiront pas à arrêter des criminels qui n’hésitent désormais plus à agir en plein jour et en pleine ville« , a ainsi dénoncé le parti de Marine Le Pen dans son tract.

« Nous avons d’ores et déjà travaillé à l’amélioration des espaces en installant une salle de sport extérieure avec des agrès et des barres parallèles, un terrain de football synthétique et des activités en pied d’immeuble pour apaiser les tensions, nous allons accélérer le recrutement de six nouveaux policiers municipaux pour compléter l’équipe actuelle de quatre policiers et trois ASVP, en parallèle de l’installation de la vidéo-protection. Mais le  vrai problème est celui de la drogue et il faut le concours de l’Etat », développe pour sa part  Vincent Jeanbrun.

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

8 commentaires pour L’Haÿ-les-Roses sous le choc de sa double fusillade
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi