Education | Accueil Val de Marne (94) Vincennes | 26/05/2015
Réagir Par

Manifestation contre la suppression de postes d’assistants sanitaires

Manifestation contre la suppression de postes d’assistants sanitaires
Publicité

Infirmerie credit Naoe 27 FotoliaAlors que Vincennes emploie actuellement un assistant sanitaire à plein temps dans chaque école de la ville, la commune a décidé de supprimer ces postes dans les écoles maternelles

et de les conserver dans les écoles élémentaires à partir de septembre 2015, afin de contribuer à la réduction du budget de la ville dans le cadre de la diminution de la dotation globale de fonctionnement accordée par l’Etat aux collectivités locales.

Dans la ville, la nouvelle passe ma auprès des parents d’élèves et plusieurs associations ont prévu de se rassembler de mercredi 27 mai à 18h30 sur le parvis de Coeur de ville pour protester. Une réunion proposée par la mairie se tient également demain soir pour discuter notamment de cette question.

Sur la forme, les parents reprochent à la mairie de les avoir prévenus par un courriel le 19 mai dernier. Sur le fond, les parents réclament des précisions concernant les contraintes budgétaires en jeu et si aucune alternative n’était possible. « Que signifie le choix de la mairie de supprimer des emplois de proximité en cette période de chômage, emplois qui satisfont des besoins de santé et de sécurité des enfants ? Les salles « d’infirmerie » vont-elles subsister ? Où les enfants malades, ayant besoin de s’allonger vont-ils aller ? Qui restera avec eux jusqu’à l’arrivée des parents ou des secours ? Qui accompagnera les enfants à l’hôpital avec les secours ? Sachant que les directrices de maternelles assurent de l’enseignement, comment peuvent-elles prendre en charge les PAI pendant ce temps d’enseignement (par exemple s’assurer de la prise de médicaments en accord avec le PAI) ?« , questionnent dans un courriel au maire les parents d’élèves des associations APVO, APEV, FCPE et des APE, à l’exception de la PEEP Vernaudon.

Le groupe d’opposition EELV est également monté au créneau, dénonçant un manque d’anticipation flagrant dans la gestion prévisionnelle des effectifs de la ville, une charge de travail supplémentaire pour des Agents Territoriaux Spécialisés des Écoles Maternelles (ATSEM) et les directeurs d’établissement déjà surmenés. « Alors que pour la 2eme année consécutive les impôts vont augmenter. C’est la double peine pour les Vincennois-es », regrette Pierre Serne, président du groupe EELV.  « Je n’approuve pas les baisses de dotation de l’Etat aux collectivités locales, mais je m’interroge sur de tels choix qui, petit à petit, menacent le service public », a également renchéri la députée écologiste de la circonscription, Laurence Abeille.

« Vincennes était la seule ville à avoir des assistants sanitaires dans toutes les écoles. Beaucoup de ville n’ont pas d’assistants sanitaires et n’ont plus d’Atsem en dernière année de maternelle. Non seulement nous avons fait le choix de conserver les postes d’assistants sanitaires en élémentaire, ce qui reste une exception dans beaucoup de communes, mais nous avons également conservé les postes d’Astem pour toutes les classes en maternelle, expose Anne-Laurence Rouger, adjointe au maire en charge de l’enfance et de la petite enfance. Concernant la concertation, il y en a eu en interne et nous avons prévenu les directions d’écoles avant. Nous allons aussi discuter de la question avec les parents lors de la réunion de ce mercredi 27 mai », ajoute l’élue.

« La responsabilité des enfants malades revient de toutes façons au directeur de l’établissement », rappelle-t-on également au cabinet du maire, tout en précisant que l’ensemble des assistants sanitaires seront pris en charge pour trouver une nouveau poste.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi