Régionales 2015 | Accueil Val de Marne (94) Créteil | 10/12/2015
Réagir Par

Meeting à Créteil : Bartolone réunit la gauche dans le sprint final

Meeting à Créteil : Bartolone réunit la gauche dans le sprint final
Publicité

Socialistes, écologistes, communistes… une bonne partie de la gauche s’est rassemblée au Palais des sports de Créteil ce mercredi 9 décembre. Cécile Duflot entre Benoit Hamon et Jean-Paul Huchon. Christiane Taubira à côté d’Emma Cosse. Pierre Laurent entre Anne Hidalgo et Claude Bartolone. Christian Favier. Jean-Christophe Cambadélis…

Et encore l’urgentiste Patrick Pelloux venu défendre le service public à la tribune. « Dans 4 jours, le peuple francilien, unique juge de paix, rendra son verdict, le seul qui vaille. (…) Dimanche dernier, la gauche additionnée est arrivée en tête. Dimanche prochain, la gauche rassemblée va gagner en Ile-de-France !  » lance Claude Bartolone. Dans la dernière ligne droite, il s’agit de gonfler à bloc les plus de 1500 militants sur le pont encore jusqu’à ce vendredi soir. « La gauche peut gagner. La gauche doit gagner. La gauche va gagner ! » reprend l’actuel président de l’Assemblée nationale qui défend l’union de la gauche. « Le rassemblement, ce n’est pas le copier-coller ! L’unité, ce n’est pas le clonage ! D’ailleurs, si nous étions semblables, nous serions militants de la même organisation politique ! »

Combatif, le candidat à la tête de la région attaque sa concurrente LR sur les valeurs républicaines. « Nous qui vivons cette campagne au quotidien, nous voyons bien que cette droite n’a plus grand-chose de républicain. (…) Que reste-t-il de leurs valeurs républicaines quand ils donnent les clés du camion à la Manif pour tous, ce mouvement obscène de négation de la modernité, menaçant ainsi le droit de s’aimer comme on a envie de s’aimer ?  (…) Le choc de ce second tour, il est d’abord identitaire. Notre région, ils veulent la mettre en rang, en uniforme, un serre-tête sur les cheveux…Ce n’est pas ça, l’Ile-de-France ! L’Ile-de-France, elle a les cheveux lâchés, elle est libre, elle est progressiste ! (…) Elle monte des start-up, cultive des champs, fait du hip-hop, se tatoue les bras! Elle est jeune, elle est vieille, elle se bat, elle y croit ! »

Côté programme, le candidat invoque trois pactes. Un pacte de sécurité et de service public, un pacte culturel et d’égalité et un pacte environnemental. « Je veux dans nos 100 premiers jours faire redémarrer le moteur de l’espérance en obtenant de premiers résultats tangibles, palpables dans la vie des Franciliens. Particulièrement en termes d’emploi, de formation et de sécurité dans les transports. Parce qu’allez dire à un homme qui connait le chômage : «vivons ensemble». Allez dire à un jeune qui ne perçoit aucun débouché : «vivons ensemble». Allez dire à une femme qui a peur dans le RER : «vivons ensemble»… »

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

4 commentaires pour Meeting à Créteil : Bartolone réunit la gauche dans le sprint final
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi