Education | Accueil Val de Marne (94) Créteil | 10/09/2015
Réagir Par

Ouverture de classes : les syndicats veulent puiser dans la liste complémentaire

Ouverture de classes : les syndicats veulent puiser dans la liste complémentaire
Publicité

Une semaine après la rentrée des classes, et quelques jours après une mobilisation qui a donné lieu à 13 ouvertures ou annulations de fermetures de classes dans le département, les parents d’élèves des écoles qui n’ont pas obtenu satisfaction étaient mobilisés devant le rectorat de Créteil ce mercredi, tandis que les enseignants en liste complémentaire manifestaient pour être recrutés.

manif-rectorat-créteil-septembre-2015

Reçus au concours avec une moyenne minimum de 11,5, 470 candidats, venus de toute la France, constituent cette liste complémentaire d’enseignants prêts à prendre leurs fonctions. Depuis la rentrée, une partie a été appelée à la rescousse, mais encore insuffisamment selon les syndicats. « Compte tenu des besoins et de la situation, l’Inspection Académique a commencé à puiser dans le contingent d’enseignants remplaçants et ça, on le refuse, explique Marie-France Chiche, déléguée Snudi-Fo, d’autant plus qu’il y a une vraie demande, les enseignants sont prêts.« 

« Nous sommes  plus que motivés ! Prêts à  être affectées dans les endroits les moins bien réputés, parce qu’on veut vraiment travailler ! » commentent deux enseignantes. A leurs côtés, une collègue, qui exerce depuis 15 ans dans le Val-de-Marne, attend depuis trois ans sa mutation en province sans l’obtenir. « L’Académie de Clermont-Ferrand, que j’aimerais rejoindre pour retrouver mon mari et mes trois enfants, a même envoyé des courriers à Bobigny pour leur assurer qu’ils m’avaient trouvée un poste, qu’ils étaient prêts à m’accueillir » explique-t-elle, avant de fondre en larmes. « Alors que nous, on ne lui demande que ça, de lui piquer sa place ! » essaient de plaisanter ses amis.

manif-créteil-rectorat-septembre-2015

Du côté des parents d’élèves,  les représentants des  écoles maternelles Anatole France et Paul Langevin de Vitry-sur-Seine sont venus en force, avec une cargaison de banderoles et d’affiches. A Paul Langevin, les parents occupent l’école depuis ce mercredi 9 septembre. Egalement présentes : l’école du Parc à Choisy-le-Roi, l’école élémentaire Henri Barbusse à Ivry-sur-Seine.

Reçue en fin d’après-midi, une délégation a obtenu la promesse d’un rendez-vous, la semaine prochaine, pour aborder la question de la liste complémentaire. Les cas des écoles du Parc, Anatole France et Langevin devraient également être réexaminés.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

3 commentaires pour Ouverture de classes : les syndicats veulent puiser dans la liste complémentaire
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi