Pratique | Accueil Val de Marne (94) Le Plessis-Trévise | 24/11/2015
Réagir Par

Le Plessis-Trévise, première ville du Val-de-Marne entièrement éligible à la fibre optique

Le Plessis-Trévise, première ville du Val-de-Marne entièrement éligible à la fibre optique

Début janvier 2014, Orange fêtait son 500 ème client fibré au Plessis-Trévise. Cet été, l’opérateur a achevé à 100% le raccordement de la ville, annonce Marianne Brunat, directrice régionale d’Orange. Il s’agit de la première ville du Val-de-Marne entièrement éligible à la fibre optique.

Cela ne veut pas dire que tous les habitants de la commune sont reliés au réseau à très haut débit (environ 200 megabit/seconde en voie descendante mais aussi montante). Les habitants des immeubles doivent d’abord faire signer une convention entre leur syndic et un opérateur. Au Plessis-Trévise, Orange a mené le chantier en cofinancement avec SFR, les habitants ont donc le choix entre les deux opérateurs.

A ce jour, 30% des habitants raccordables auraient déjà souscrit auprès d’Orange. « Le passage à la fibre optique se fait par effet boule de neige. Les enfants sont de forts prescripteurs car ils jouent en réseau aux jeux vidéos« , expose Marianne Brunat. L’autre motivation forte vient des habitants qui ne bénéficiaient pas d’une bonne connexion cuivre (Adsl), étant trop loin de leur noeud de raccordement. Un problème qui ne se pose pas avec la fibre optique qui ne perd pas en capacité quelque soit la distance.

Désormais, c’est à Coeuilly, quartier voisin du Plessis côté Champigny-sur-Marne que l’opérateur va s’employer à poser la fibre, très attendue des habitants justement mal connectés via le réseau cuivre.

Comment s’abonner lorsque son logement est éligible ?

Le déploiement de la fibre optique s’arrête la rue, via des armoires de raccordement. Il faut ensuite souscrire une convention raccordement avec un opérateur pour distribuer la fibre jusqu’aux immeubles. Ce-sont les assemblées de copropriétaires qui doivent inscrire le raccordement à la fibre optique à l’ordre du jour.  A noter que n’importe quel propriétaire peut réclamer que ce sujet figure à l’ordre du jour. Un locataire peut également l’exiger en le demandant à son propriétaire. En principe, le raccordement à la fibre optique est gratuit pour la copropriété. Voir le modèle de Convention de raccordement proposé par l’ARCEP. Une fois l’immeuble raccordé à la fibre, chaque résident peut choisir l’opérateur de son choix pour relier son appartement. Il y a donc deux étapes de distribution.

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi