Loisirs | Grand Paris | 09/07/2015
Réagir Par

Pourra-t-on se baigner dans la Seine avant la Marne ?

Pourra-t-on se baigner dans la Seine avant la Marne ?
Publicité

Baignade Seine 1945 source GallicaPour motiver les troupes, il faut fixer des caps bien visibles, qui donnent envie et mobilisent. Est-ce le sens du communiqué de presse de la maire PS de Paris, Anne Hidalgo, titré "Les Parisiens pourront se baigner dans la Seine après 2024 grâce aux Jeux Olympiques"?

« En cas de victoire de Paris, l’épreuve de natation du triathlon aura lieu dans la Seine« , annonce l’élue parisienne qui en conclut donc que « les Parisiens pourront se baigner dans la Seine après 2024, grâce aux Jeux Olympiques. » CQFD ! De quoi se réjouir pleinement, quelques jours après la canicule.

Reste à savoir comment parvenir à cet objectif. « Notre ville y travaille dès à présent », promet Anne Hidalgo.

La Seine, au niveau de Paris, a été officiellement interdite de baignade en 1923, 47 ans avant la Marne qui le fut en 1970. Depuis, la qualité des eaux, de la Marne comme de la Seine, se sont améliorées, en raison de la désindustrialisation et des précautions instaurées pour éviter de tout balancer dans le fleuve et la rivière sans arrière-pensée, même si les pollutions urbaines (nitrates, phosphates, éléments chimiques comme les médicaments, hydrocarbures) se sont poursuivies. Les pollutions bactériennes surtout (contamination fécale, souches d’Escherichia coli…) font l’objet des réticences des autorités pour autoriser la baignade en raison des conséquences immédiatement dramatiques qu’elles pourraient provoquer en termes d’infection, même avec une faible probabilité, et la réglementation européenne s’est aussi faite plus drastique sur ces questions.

 

 

Même si l’analyse de l’eau, prélevée en certains points de la Marne, dans le Val-de-Marne, et de la Seine, à Paris, est propre à la baignade un certain nombre de jours par an, cela ne permet pas  une autorisation pour la saison. Concernant la Marne, cela fait pourtant partie des objectifs du syndicat Marne Vive depuis plusieurs années, qui s’était fixé pour objectif l’horizon 2030. Concernant la Seine, le triathlon de Paris Ile de France a comporté un plongeon dans le fleuve jusqu’en 2011 (voir images ci-dessous), mais a été interdit ensuite, en raison d’eaux jugées trop sales par l’ARS. A nouveau organisé cette année, il a positionné son étape baignade dans la base nautique de Choisy-le-Roi.

Pourra-t-on se baigner, de manière autorisée, d’abord dans la Marne ou dans la Seine, en 2024, 2030 ou après  ? Le suspense reste entier. En attendant, le Big Jump, initiative lancée par des citoyens européens pour militer festivement en faveur de la baignade en eau vive, se tient le dimanche 12 juillet. Dans le Val-de-Marne, il aura lieu à 14 heures au Beach club de Saint-Maur et consistera, officiellement, en un plongeon symbolique des pieds.

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

2 commentaires pour Pourra-t-on se baigner dans la Seine avant la Marne ?
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi