Publicité
Publicité: Forum Export 94
Régionales 2015 | Val de Marne | 12/11/2015
Réagir Par

Régionales Ile-de-France : les jeunes se rassemblent dans la Liste d’union citoyenne

Publicité

Agir plutôt que de se plaindre, prendre son destin en main et changer le monde en restant pragmatique, tel est le credo de la Liste d'union citoyenne. Ce collectif qui fait partie des 13 listes candidates aux élections régionales d'Ile-de-France a commencé à écrire son histoire en réussissant une union entre deux mouvements aux horizons sociologiques différents partageant les mêmes ambitions. 

D’un côté celui de Génération Avenir, un mouvement de jeunes décidés à redonner envie de politique en s’appuyant sur la société civile, plaidant pour la redynamisation du local en s’appuyant notamment sur le développement du télé-travail pour empêcher la formation de villes dortoirs, la mise en place de plate-forme d’accès à l’emploi, les transports gratuits pour les personnes vivant en-dessous du seuil de pauvreté et encore la création d’une assemblée citoyenne au cœur du Conseil Régional avec un pouvoir de contrôle sur les budgets. (Voir article détaillé sur ce mouvement).

Voir le détail de la Liste d’union citoyenne en Val-de-Marne

De l’autre, le collectif C’est à nous, regroupe pour sa part une trentaine d’associations citoyennes franciliennes (100% Aubervilliers, Ensemble pour Massy…), dont certaines ont constitué des listes lors d’échéances électorales précédentes. Dans le Val-de-Marne, la tête de liste, Nassim Lachelache, est par exemple à l’origine du mouvement Fontenay Citoyen initié en 2013, après avoir été candidat aux cantonales de 2011 sur une liste écologiste indépendante. Il avait alors  récolté 8,26% des suffrages. En 2014, il s’est allié avec la majorité sortante et est désormais maire-adjoint à la politique de la ville de Jean-François Voguet (PCF), sans être encarté dans un parti politique. « Au sein de C’est à nous », nous défendons à la fois l’émancipation, la conscientisation politique, mais aussi le pragmatisme dans l’action politique. Concernant ces élections régionales, nous sommes comme les autres listes très impliqués dans la question des transports et souhaitons mettre l’accent sur la  ponctualité des trains et la vétusté des réseaux mais aussi avant tout sur l’accès aux personnes porteuses de handicap« , développe Nassim Lachelache. Concernant la fraude dans les transports, le mouvement émet sa propre proposition : mettre du personnel aux portillons pour prévenir la fraude et créer de l’emploi en même temps. Et côté gouvernance, on fonctionne en binôme homme-femme, à l’instar de plusieurs mouvements comme EELV, PG ou encore Génération Citoyens.

Dans le Val-de-Marne, Nassim Lachelache mène la liste en binôme avec Hasana Sadiki, onseillère municipale d’opposition à Valenton (sur la liste portée par Metin Yavuz , SE soutenu par LR).

En grossissant le trait, Génération Avenir compte des jeunes de tous horizons dont certains des beaux quartiers parisiens quand les collectif de C’est à nous représentent davantage les quartiers populaires de la banlieue. « Cela ne veut pas dire pour autant qu’on doit être de droite ou de gauche. On peut dépasser les clivages et c’est ce que l’on a fait car nous sommes d’accord sur l’essentiel. Nous avons aussi rencontré d’autres listes comme Génération Citoyens et Nous Citoyens mais ne nous sommes pas retrouvés dans le discours politique« , insiste Nassim Lachelache.

Pour faire campagne, le mouvement mise sur les réseaux sociaux et les opérations happening , disposant de peu de budget. « Dans le Val-de-Marne, nous avons 5000 euros pour faire campagne, dont la moitié sont consacrés à l’impression des bulletins de vote« , cite la tête de liste départementale. Pour construire leur programme avec les habitants, les militants ont par exemple installé un urne géante place de la République et demandé aux passants d’y déposer leurs propositions. Et ce mercredi 11 novembre, ils avaient organisé un free-hug sur le parvis de Beaubourg pour rentrer en communication avec les gens…

Voir le détail de la Liste d’union citoyenne en Val-de-Marne

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement
et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *