Élections | Val-de-Marne | 18/05/2015
Réagir Par

Régionales : Julien Dray atterrira-t-il dans le Val-de-Marne?

Régionales : Julien Dray atterrira-t-il dans le Val-de-Marne?

Julien Dray WCC ThesupermatAlors que le PS s’est désormais accordé sur son champion officiel pour les élections régionales de décembre 2015 en Ile-de-France, en la personne du président de l’Assemblée nationale Claude Bartolone,  les listes de candidats par département sont en discussion. Dans le Val-de-Marne, plusieurs noms circulent déjà pour figurer en tête de peloton. 

A lire aussi : Luc Carvounas confirme : “Julien Dray doit faire partie du dispositif des régionales”

Dans le rôle du légitime : Gilles-Maurice Bellaiche, président du groupe PS (une soixantaine

Gilles-Maurice Bellaiche
d’élus) au sein du Conseil régional. Rocardien d’origine, il est resté fidèle à Jean-Paul Huchon sans exprimer ouvertement ses opinions lors du duel de ce dernier avec Marie-Pierre de la Gontrie.  “La région Ile-de-France, dans son importance et sa reconnaissance, est celle que Jean-Paul Huchon a fabriqué avec ses équipes. Nous sommes devenus une collectivité territoriale autonome de plein exercice“, défend l’élu. Interrogé sur son intérêt pour le poste : le conseiller régional ne dément pas. “En tant que président du groupe PS au sein de la région, j’ai une certaine légitimité et je soumettrai ma candidature à l’ensemble des militants. J’ai été élu président du groupe PS avec 80% des voix et dans le département, je suis à la fois proche des militants, des élus, des citoyens. Je rends compte de mon activité chaque année à l’ensemble de mes mandants.  Mais si je dois laisser la place à une femme pour féminiser les têtes de liste ou à un candidat d’un autre parti dans le cadre des alliances, je le ferai bien volontiers“, pondère l’intéressé.

Autre nom qui circule, celui de Jonathan Kienzlen. A 34 ans, il incarne le renouveau

Jonathan Kienzlen
générationnel du parti tout en ayant fait ses armes comme secrétaire fédéral aux sections du PS du Val de Marne, très impliqué dans les dernières élections locales.  Proche d’Arnaud Montebourg au départ, il se retrouve dans la politique du gouvernement est est proche de Luc Carvounas sans pour autant en être “Vallsien” comme ce dernier.

En coulisse, se chuchotent également les noms de Régis Charbonnier, maire PS de Boissy-Saint-Léger, et encore de Denis Weisser, conseiller régional sortant, ou de Benoit-Joseph Onambele, secrétaire de section à Arcueil.

 

Dans le rôle de l’outsider :  Julien Dray, l’ancien député de l’Essonne. Avantage : une notoriété incontestable. Inconvénient : 

Julien Dray WCC Thesupermat
un goût pour les belles montres qui lui a joué des tours et aucun ancrage dans le Val-de-Marne. Le mobile : tête de liste aux régionales de 2010 dans l’Essonne, Julien Dray voit  désormais la place prise par Carlos Da Silva, quadragénaire déjà député de la première circonscription et premier fédéral de l’Essonne, proche de Manuel Valls.

 

 

 

Chez les femmes, le profil qui semble faire consensus pour figurer haut sur la liste est celui de Dominique Barjou, directrice de cabinet du député-maire PS de

Dominique Barjou
Cachan Jean-Yves Le Bouillonnec,  dans la mouvance hollandiste. D’autres noms fuitent également comme ceux de Sandrine Bernard, conseillère d’opposition PS à Ivry-sur-Seine ou Caroline Adomo, deuxième adjointe au maire PCF de Champigny -sur-Marne Dominique Adenot, toutes deux du courant Besoin de Gauche (B2G) représentant les amis de Pierre Moscovici, ainsi que ceux de Nadia Brahimi, conseillère régionale sortante ou Sophie Taillé-Polian, conseillère municipale d’opposition à Villejuif, plus proches de la motion B (A gauche pour gagner) de Christian Paul.

Actuellement, le groupe des socialistes et républicains compte 9 conseillers régionaux dans le Val-de-Marne dont 8 PS (Gilles-Maurice Bellaïche, Nadia Brahimi, Pétronilla Comlan-Gomez, Christine Revault-d’Allonnes-Bonnefoy, Michèle Sabban, Denis Weisser, Jérôme Impellizzieri, Sandra Provini) et un MRC, Daniel Guérin. Députée européenne depuis avril 2014, Christine Revault d’Allonnes-Bonnefoy a indiqué qu’elle ne se représenterait pas aux régionales 2015. Outre Gilles-Maurice Bellaïche, Nadia Brahimi et Denis Weisser,  pourrait également figurer sur la liste, parmi les sortants, Sandra Provini.

Place aux alliances

Dans le cadre des alliances de premier tour, une place devrait également être faite pour Daniel Guérin et Jean-Marc Nicolle (MRC). Reste à savoir si l’alliance de premier tour s’étendra à EELV. Pour les écologistes, la réponse est non. C’est Emmanuelle Cosse qui mènera la liste au 1er tour au niveau Ile-de-France.

La liste définitives devraient être validées d’ici le 9 juillet ou carrément en septembre.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
20 commentaires pour Régionales : Julien Dray atterrira-t-il dans le Val-de-Marne?
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi