Publicité
Publicité : Ordival 94
Education | Alfortville | 03/03/2015
Réagir Par

Réseau d’éducation prioritaire : les écoles Henri Barbusse ne lâchent rien à Alfortville

Réseau d’éducation prioritaire : les écoles Henri Barbusse ne lâchent rien à Alfortville
Publicité

Ecole primaire Henri Barbusse AlfortvilleAvec un quart des parents d’élève au chômage et quelques 15% d’enfants qui ne parlent pas le Français dans ses maternelles, le groupe scolaire Henri Barbusse d’Alfortville, qui compte 330 élèves en maternelle et 360 en élémentaire, veut continuer à se battre pour conserver les moyens de l’Education prioritaire alors dépend de l’un des 7 collèges du département qui sont sortis du réseau d’éducation prioritaire (REP) pour la rentrée 2015.

Fin janvier, parents d’élèves de la FCPE et enseignants écrivaient au président de la République pour plaider leur cause, lequel leur a promis une réponse de la part de la ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem dans un courrier daté de début février. Ils ont donc écrit mi-février à la ministre et sollicité les député et sénateur-maire PS de leur ville, René Rouquet et Luc Carvounas, lequel a dépêché un représentant de la ville à leurs côtés lors d’une audience à la Direction académique (Dasen) avant les vacances de février. Une pétition a également été lancée qui a recueilli 700 signatures en quelques jours.

Ce mardi 3 mars, une AG a été convoquée à 18 heures à l’école maternelle Henri Barbusse pour envisager les actions à venir tandis qu’une mobilisation est déjà prévue devant la Direction académique de Créteil ce jeudi 5 mars de 8h30 à 10 h, date à laquelle une nouvelle audience leur a été accordée.

« Nous attendons de cette audience qu’il nous soit bien garanti qu’il n’y aura pas plus de 25 élèves par classe et que le directeur sera bien déchargé à temps complet car ce dernier est en permanence sollicité pour gérer des situations compliquées : un enfant expulsé, un autre qui dort dans une voiture… Il est également essentiel que les aides aux devoirs soient maintenues. Il serait vraiment dommage de détruire quelque chose qui fonctionnait bien« , insiste Amida Essaidi , présidente de la FCPE élémentaire.

Voir la nouvelle carte de l’Education prioritaire en Val de Marne

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags Alfortville, Chômage, Collège, Education, education nationale, Enseignants, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi