Publicité
Publicité : WELCOME 94 - l'évènement 2019 pour les entrepreneurs du Val-de-Marne
Gouvernance | Thiais | 02/06/2015
Réagir Par

Richard Dell’Agnola choisit le Grand Orly

Richard Dell’Agnola choisit le Grand Orly
Publicité

Richard Dell AgnolaEn ligne avec la déclaration de l’association du Grand Orly, le maire Républicain de Thiais, Richard Dell’AGnola, indique avoir écrit préfet François Lucas, directeur de la mission de préfiguration de la Métropole du Grand Paris, ce lundi 1er juin, pour lui « rappeler son engagement pour le choix d’une future métropole du Grand Paris composée de petits territoires dont le Grand Orly ».

Outre une défense « des territoires à échelle humaine avec des services de proximité proches des habitants et répondant à une logique de territoires« , l’élu, qui  défend l’hypothèse A de 13 petits territoires (voir ci-dessous), insiste sur la compatibilité de ces petits territoire avec  la survie des départements de petite couronne, les quels perdraient, « compétences et autorités face à des territoires de tailles quasi comparables ».

Petits territoires MGP Hypothese A

« Ce schéma des petits territoires permettrait la création d’un espace administratif métropolitain répondant à une réalité déjà existante : le territoire du Grand Orly. C’est un ensemble géographique cohérent, notamment caractérisé par un dynamisme économique remarquable centré sur la zone aéroportuaire d’Orly. À l’automne dernier, le Comité interministériel d’aménagement du territoire a d’ailleurs souligné que le pôle d’Orly représentait aux yeux du Gouvernement un pôle prioritaire de développement pour la croissance et l’emploi », insiste Richard Dell’Agnola, rappelant les exemples de coopération déjà en cours comme « l’Association pour le prolongement de la ligne de métro 7, la mise en place d’une Opération d’Intérêt National Orly-Rungis / Seine-Amont, le Comité du Bassin de l’Emploi, le projet de Cité de la Gastronomie… »

Ce qu’en pensent les villes alentours

Autour d’Orly, les villes Athis-Mons, Juvisy-sur-Orge, Paray-Vieille-Poste, Morangis, Savigny-sur-Orge, et Viry-Châtillon, côté Essonne, et Chevilly-Larue, Thiais, Rungis, Villeneuve-Saint-Georges, Orly, côté Val-de-Marne, plaident pour un territoire du Grand Orly à part entière. La Communauté d’agglomération du Val-de-Bièvre défend en revanche un grand territoire Seine-Amont, Val-de-Bièvre, Grand Orly. Villeneuve-le-Roi privilégie en revanche un périmètre proche de celui de l’Epa Orsa, comprenant la Seine Amont et le pôle d’Orly.  Ablon-sur-Seine et Villeneuve-le-Roi ne veulent pas d’un Grand Orly tout seul, considérant qu’un Grand Orly devrait s’étendre au périmètre de plan de gêne sonore de l’aéroport.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi