Société | Nogent-Sur-Marne | 17/01/2015
Réagir Par

Salon des jeunes créateurs : les premières fois des futures stars

Une première ligne à s’inscrire sur son CV, au-delà du book ou du dvd de démonstration.  La première confrontation de ses oeuvres au public. Le premier trac de se retrouver sous les projecteurs pour expliquer sa démarche. Ce-sont autant de ces premières fois enrichissantes et indispensables que le Salon des jeunes créateurs de la MJC Louis Lepage de Nogent-sur-Marne met à la portée des jeunes artistes peintres, dessinateurs, photographes, couturiers, danseurs, acteurs, chanteurs… depuis dix ans. 

Au départ une exposition, le festival a rapidement ouvert sa sélection aux autres expressions artistiques et au spectacle vivant, et a aussi mis en lumière des jeunes entreprises ou associations. « L’objectif est
d’offrir un lieu d’expression car lorsque les jeunes artistes vont dans des galeries ou des salles de concert, on leur demande toujours une expérience. Cela permet aussi à des professionnels de venir voir et de contribuer à tisser son réseau. Et puis, il y a une forte dimension d’expérimentation. Ils apprennent comment on monte une exposition, on prépare un concert… »
, explique Anne-Laure Réveillard, animatrice coordinatrice du festival au sein de la MJC.

Anne-Laure Reveillard

« J’ai fait toutes les erreurs du débutant pour encadrer mes photos », illustre Roméo Priam, 30 ans, réalisateur – photographe- dessinateur, passé une première fois par le festival pour présenter ses dessins, et présent cette année avec une série de photographies noir et blanc. « J’aime faire des choses très différentes et lorsque j’ai exposé la première fois l’année dernière, j’ai été obligée de sélectionner, de réfléchir à ce que je souhaitais que les gens retiennent de moi. Cette année, j’ai présenté des travaux plus homogènes« , témoigne Léa Murawiec, 20 ans, qui souhaite faire de la bande dessinée et a été sélectionnée au Festival d’Angoulême.

Ce mercredi 14 janvier, à l’heure du vernissage de l’exposition, lancé par une performance de l’Atelier chorégraphique, Sarah Bencassis est venue présenter une robe, portée par sa soeur jumelle, avec un buste en forme de coeur retenu par des lacets, le lien étant le thème proposé pour cette édition anniversaire. Passionnée de haute couture, Sarah, une vingtaine d’années, a passé son CAP de couture en candidate libre, motivée pour persévérer dans cette voie après une orientation qui n’a rien à voir, et souhaite se perfectionner au sein de la Chambre syndicale de la haute couture. « Le salon me permet de présenter mon travail et de rencontrer d’autres personnes, de développer mon réseau. C’est encourageant« , explique-t-elle. Avec les grandes oeuvres colorées de Marion Robert, les dessins au stylo bille de Charlotte Parisse, les peintures de femmes de Mathilde Millerant et  le graphisme foisonnant d’Anne-Laure Colmon, ce-sont au total sept artistes qui sont actuellement présentés dans la hall de la MJC.

Julia Laborde RichardDans la salle, le silence s’est fait. Une jeune chanteuse, Julia Laborde Richard, s’est lancée a capella dans une interprétation vibrante de l’Hymne à l’amour d’Edith Piaf.

A compter de ce samedi 18 janvier et jusqu’au samedi 31, le salon fait place au spectacle vivant avec une série de représentations, l’exposition reste aussi installée jusqu’à la fin du mois. Voir le programme complet.

Un commentaire pour Salon des jeunes créateurs : les premières fois des futures stars
  • toujours des gens à l’air insoupçonnable qui sont mis en avant, si vous saviez quelle  » ambiance  » il y a dans cette MJC et le jeune réalisateur,  » illustre Roméo Priam, » mort de rire, moi aussi j’ai un beau dossier sur lui et de belles photos avec un illustre « humoriste  » et si les adhérents le savaient il n’ y aurait plus personne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *