Publicité
Publicité : Ordival 94
Gouvernance | Grand Paris | 03/06/2015
Réagir Par

Seine Amont dit oui au Val-de-Bièvre et au Grand Orly mais sans l’Essonne

Seine Amont dit oui au Val-de-Bièvre et au Grand Orly mais sans l’Essonne
Publicité

Michel Lepretre © Alex BonnemaisonDu côté de la Communauté d’agglomération Seine Amont (Casa), l’enthousiasme ne débordait pas au départ à l’idée de s’accoler avec le Val-de-Bièvre pour constituer un territoire.

Une issue devenue pourtant quasi obligée pour la Communauté d’agglomération du Val-de-Bièvre, éconduite par sa consoeur des Hauts-de-Seine dans son idée de s’unir dans un territoire Vallée de la Bièvre.

Depuis, l’idée a fait son chemin, d’autant plus sûrement que Plaine Centrale comme le Haut-Val-de-Marne ou encore Saint-Maur-des-Fossés, n’ont pas retenu l’hypothèse de convoler avec la Seine Amont. Seule la ville de Bonneuil-sur-Marne en a émis le souhait.

Parmi les quatre hypothèses proposées, la Casa a décidé d’accepter les noces avec le Val-de-Bièvre et le Grand Orly, (hypothèse B8 et C12) mais avec Valenton en plus et sans l’Essonne. « Ce territoire correspond, en dehors d’Alfortville qui fait partie de Plaine centrale, au périmètre de l’OIN Epa Orsa. Valenton doit en faire partie, qui a délibéré il y a un an pour rejoindre Seine Amont, et il est ahurissant que le préfet ne l’ai toujours pas acté! », indique Michel Leprêtre, président de la Casa et maire-adjoint de Vitry-sur-Seine.

Grands territoires MGP Hypothese B

L’élu insiste également sur le respect des frontières départementales, comme le préconise également le président du Conseil départemental, Christian Favier, ainsi que Sylvie Altman, maire de Villeneuve-Saint-Georges. Michel Leprêtre envisage toutefois une exception pour la commune de Paray-Vieille-Poste, qui accueille une partie de l’aéroport d’Orly, mais pas du reste de la Calpe (Communauté d’agglomération des Portes de l’Essonne). « Rester dans ce périmètre permet de poursuivre les politiques départementales en termes de développement, économique notamment. »

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi