Initiative | Accueil Val de Marne (94) Créteil | 26/03/2015
Réagir Par

Sensibilisation au handicap réussie à l’UPEC

Sensibilisation au handicap réussie à l’UPEC

Handivalide (16)Se déplacer les yeux bandés à l’aide d’une canne, affronter les obstacles en fauteuil roulant, se faire promener en joëlette et manger à l’aveugle, tel était le programme organisé par l’association Starting Blocks ce mercredi 25 mars pour sensibiliser au handicap en milieu universitaire. Reportage.

« C’est horrible, je n’aime pas ça, j’étais totalement perdue, je me suis bloquée dans les trous » réagissent les étudiantes désorientées après une promenade périlleuse dans les escaliers, les yeux bandés et la canne à la main. « Elles peuvent plus facilement se mettre à leur place et comprendre« , motive Yoann, chargé de formation et animateur de l’atelier. « Nous sommes tous des jeunes avant d’être des étudiants, nous devons nous entraider pour éviter les risques d’isolement en revoyant les systèmes d’information et de communication au sein de l’université de Créteil pour les mal-voyants et les mal-entendants, avec des écrans d’information ou des synthétiseurs vocaux pour les cours par exemple » propose Sixtine, en service civique.

Cécité

« Les étudiants ont réalisé que l’université était encore insuffisamment équipée pour le handicap » témoigne Mohamed, animateur d’un parcours d’obstacle sur fauteuil roulant. Une petite marche haute, même infime devient alors problématique. « Certains étudiants ont peur de tomber en arrière, tous ne sont pas à l’aise, certains sont mêmes superstitieux et refusent de se prêter au jeu » . Ce n’est pas le cas d’une jeune étudiante, ravie de monter à bord de la joëlette, cette chaise-brouette conduite par deux bénévoles de l’association. « J’aime ce genre d’initiative, au moins c’est ludique » confie-t-elle. Selon Frédérique, volontaire référent de Starting Blocks, cet objet aurait été inventé par un père voulant emmener son fils handicapé moteur à la montagne.

 

 

Joëlette

Le déjeuner à l’aveugle était présidé par Aurélie, une mal-voyante partielle et bénévole, qui donnait des conseils précieux à ses convives, « pour vous servir de l’eau, gardez le doigt dans le verre pour savoir à quelle hauteur vous remplissez » ou « balayez l’assiette avec la fourchette pour vous assurer que vous avez bien terminé » , « ce n’est pas évident, c’est compliqué, j’avoue avoir un peu triché » réagit une cobaye. Pour Aurélie, la déficience visuelle l’empêche de trouver un travail dans lequel elle se sentirait bien, « après avoir fait une école de kinésithérapie, je me suis réorientée dans le bien-être mais on nous faisait travailler au SPA dans le noir entre mal-voyants, et rester entre nous, c’est vraiment frustrant, c’est un gros problème » confie la bénévole, « la mixité me manque, je pense que c’est un moyen de surpasser le handicap de fréquenter des voyants, sinon on est mis dans une catégorie et on y reste pour toujours » conclut-elle.

Handivalide (16)

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Cet article est publié dans , avec comme tags association, Aveugles, , , ,
2 commentaires pour Sensibilisation au handicap réussie à l’UPEC
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi