Education | Sucy-en-Brie | 04/11/2015
Réagir Par

Simulation de catastrophe réussie dans les écoles du Val-de-Marne

Simulation de catastrophe réussie dans les écoles du Val-de-Marne
Publicité

Une tempête violente, un auvent qui se décroche et qui s'encastre dans une classe de maternelle, et un arbre qui frappe le bâtiment pendant l'intervention des pompiers : c'est le scénario catastrophe qui était imaginé pour organiser un exercice de prévention dans le groupe élémentaire de la Cité Verte, à Sucy-en-Brie, dans le cadre d'une journée d'action dans 610 écoles du département.

A Sucy, cette simulation a mobilisé 7 pompiers de la caserne voisine. « En temps normal, on serait une trentaine, pour débloquer au plus vite les enfants coincés sous les décombres » , explique le commandant des opérations de secours. Car dans le scénario mis au point par la préfecture et l’Inspection académique (IA), les dégâts provoqués par la chute du auvent ont bloqués deux enfants, Julie et Théo. En bonne santé, ils doivent être évacués pendant que les camarades, eux, sont confinés dans d’autres salles sécurisées de l’école.

FACE1

Pendant le comptage des élèves regroupés, certains enlèvent leurs chaussures, pensant qu’il est l’heure de la sieste, d’autres essuient quelques larmes d’inquiétude. « Cette journée sert avant tout à les sensibiliser aux bons gestes à adopter, à travailler sur la maîtrise de leurs angoisses. Ils ont besoin de se sentir entourés dans ces situations pas comme dans les autres, explique Elisabeth Laporte, directrice académique des services de l’éducation Nationale du Val-de-Marne. Cet exercice permet aussi de vérifier que tout le personnel est au point, à relever d’éventuels dysfonctionnements, des améliorations à apporter. »

 

 

Comptage des élèves, gestion du stress et de l’attente, prise en charge des personnes handicapées, matériel utilisé… Une trentaine de critères sont évalués à l’occasion de cet exercice, avant de faire l’objet d’un débriefing avec la préfecture . « C’est aussi pour montrer à tous, y compris les parents, que l’école est prête, qu’ils peuvent nous faire confiance » , détaille Véronique Le Cléac’h, directrice de l’école maternelle de la Cité Verte. « Le risque existe, on le voit de temps à autre avec les intempéries qui frappent la France. Il faut vivre avec et s’y préparer » , insiste Elisabeth Laporte. Une journée particulière préparée depuis 6 mois. Les 177 élèves de maternelles présents, fatigués au bout d’une heure d’exercice, ont bien compris ce qu’il se passait. « C’est un arbre qui est tombé ! » , lance l’un d’entre eux dans les couloirs de l’école.

pompiers-exercice-sucy

 

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi