Publicité
Publicité: Entrepreneur#Leader CCI Ile-de-France
Entreprendre | Périgny-sur-Yerres | 20/02/2015
Réagir Par

Stéphane Cosse, maraîcher à Périgny: des marchés aux casiers

Publicité

Stephane CosseMaraîcher depuis 1991 à Périgny-sur-Yerres, Stéphane Cossse, originaire de Bretagne, a grandi en courant dans les serres de l'exploitation familiale acquise en 1976.  Ses salades, carottes, radis, tomates, pommes de terre, persil, concombre... le Val de Marnais les vend  principalement en circuit court, dans les marchés voisins et via des casiers en libre-service.

« Mes 17 hectares, dont deux et demi sous serres, servent surtout à alimenter les marchés de Boissy-Saint-Léger et de Saint-Maur-des-Fossés (Adamville et La Varenne) » explique le maraîcher val-de-marnais qui s’est aussi démarqué en proposant de la distribution de fruits et légumes en libre-service, via des casiers verrouillés, à disposition des clients partir de quelques euros. Déjà 200 ont été installés dans le centre-ville de Mandres-les-Roses et sur la route de Brie, à Périgny. Une méthode à succès. « Je fais plusieurs allers-retours par jour pour les approvisionner » détaille Stéphane, qui regrette en revanche « une dégradation par semaine« .

casier-légume-périgny-hiver-2015

Comme beaucoup d’agriculteurs, Stéphane Cosse est surchargé de travail et rêverait de
pouvoir « prendre plus d’une semaine de vacances par an » . Même s’il est aidé d’une quinzaine de salariés, il est toujours au taquet. « C’est le problème lorsque l’on n’est pas issue d’une vraie famille de maraîchers : il n’y a pas quelqu’un qui peut vous remplacer avec autant de passion et d’exigence » analyse-t-il. Ses parents sont devenus agriculteurs simplement « parce qu’ils cherchaient du travail« . Avec sa cinquantaine de fruits et légumes en production, le maraîcher arrive à s’échapper un peu pendant l’hiver. Pourtant, Stéphane le reconnait : la proximité avec Paris et le faible nombre d’exploitants en Val-de-Marne lui permet de bénéficier d’aides supérieures à celles de ses confrères en province par exemple.

Stéphane-Cosse-maraicher-Mandres

A lire aussi :
Oui il y a encore de l’agriculture en Val de Marne
Quelques témoignages de maraîcher, horticulteur, apiculteur, éleveur en 2015 dans le Val de Marne
40 millions d’abeilles dans le Val de Marne
Philippe Babic élève ses escargots aux portes de Périgny
Philippe Dreyfus, 90 ans et toujours horticulteur à Mandres-les-Roses
Stéphane Cosse, maraîcher à Périgny  : marchés aux casiers
Et toujours :
10 ans d’AMAP dans la région : du panier bio pour citadin à la révolution agricole
Toutes les AMAP du Val de Marne
Toutes les coeuillettes dans l’Est parisien
Les orchidées Vacherot-Lecoufle revendiquent le made in France

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

3 commentaires pour Stéphane Cosse, maraîcher à Périgny: des marchés aux casiers
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi