Santé | Boissy-Saint-Léger | 30/01/2015
Réagir Par

Suppression des points CAF et sécurité sociale: les élus éconduits au ministère

Publicité

Delegation Boissy CAF CPAMAlors que 5 antennes CAF (Caisse d'allocations familiales) ont fermé définitivement cet été dans le Val de Marne à Alfortville, Boissy-Saint-Léger, Bonneuil-sur-Marne, Villiers-sur-Marne et Vincennes et que l'antenne CPAM (Caisse primaire d'assurance maladie) de Boissy-Saint-Léger avait déjà fermé en juillet 2012, une délégation d'élus de Boissy se sont rendus au ministère des affaires sociales ce jeudi 29 janvier, auprès duquel ils avaient demandé une audience.

« La permanence CAF de Boissy était fixée le vendredi au centre social et voyait se présenter régulièrement de 30 à 40 personnes. Le point d’accueil Sécurité sociale (maladie) du centre commercial recevait, lui, jusqu’à 200 assurés sociaux du secteur par jour. De nombreux assurés ont besoin d’un service de proximité et d’interlocuteurs compétents pour régler leur dossier. Nous souhaitons, en particulier, Madame la Ministre des droits des femmes, attirer votre attention sur les mères isolées, parfois en situation de précarité, qui ont besoin d’être informées et aidées sur leurs droits en matière d’assurance maladie ou de prestations sociales. Ne pas pouvoir discuter de son dossier directement avec des agents spécialisés empêche un grand nombre de personnes et de familles de bénéficier des prises en charge (allocations familiales, APL, remboursements de soins et de jours d’absence-maladie,…) auxquelles ils ont droit. Nous insistons sur ce terme : il s’agit bien d’un « droit », non d’une assistance ou encore moins d’une aumône. Le bénéfice des 3 branches de la Sécurité sociale (maladie, famille, vieillesse) appartient aux salariés. Ce sont eux qui, chaque mois, financent la Sécurité sociale avec une part de leurs salaires (cotisations sociales) », y défendaient l’adjoint au maire Christian Mache et autres signataires* dans un courrier à Marisol Touraine, ministre de la Santé, déplorant la nouvelle organisation reposant sur une convention passée avec les communes concernant la Caf.
« Seuls, les agents de la CAF ont accès aux informations confidentielles nécessaires à la solution des dossiers. Pas un agent communal. Comment une borne informatique pourrait-elle résoudre le problème ? D’autre part, la population n’a aucune raison de payer avec ses impôts locaux ce qu’elle a déjà payé avec ses cotisations sociales« , insistaient les élus locaux, réclamant une audience au ministère.

Venus en délégation au ministère des affaires sociales ce jeudi 29 janvier, ils n’ont pas été reçus. « Le service d’accueil du ministère, après plusieurs démarches, a informé la délégation que ‘Mme Rossignol était en train d’étudier le dossier et lui donnerait réponse avant la fin de la semaine prochaine » qui court du lundi 2 au vendredi 6 février.’ La délégation prend acte de cette réponse mais tient à souligner qu’au regard de l’importance du dossier pour la population, elle regrette de n’avoir pu être entendue sans délai supplémentaire. Elle ne s’en montrera que plus vigilante et elle appelle plus que jamais la population boisséenne à se mobiliser », ont réagi les membres de la délégation dans un communiqué.

* Christian Mache, adjoint-au-maire PCF, Moncef Jendoubi, conseiller municipal, Ludovic Normand, conseiller municipal PCF, André Yon, POI, Philippe Lefèvre, section PCF et Alain Abbad, POI.

 

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Un commentaire pour Suppression des points CAF et sécurité sociale: les élus éconduits au ministère
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi