Travaux | Créteil | 02/03/2015
Réagir Par

Transformation en boulevard urbain de la RD19 : lancement des travaux à Créteil

credit mapquestRénovation des trottoirs, sécurisation des passages piétons notamment pour les personnes à mobilité réduite, création d’une piste cyclable à double sens sur trottoir, inscrite dans l’itinéraire cyclable reliant Maisons-Alfort à Santeny,

rénovation de l’éclairage public et de la signalisation lumineuse tricolore, renouvellement des plantations d’arbres à Créteil, nouvelle signalétique, rénovation de la chaussée au niveau du pont franchissant l’A86…

c’est ce lundi 2 mars que démarrent les travaux destinés à transformer la RD19 en boulevard urbain vivable pour les riverains. Une opération qui s’inscrit dans un projet global de l’aménagement de la RD19 jusqu’à la RD6.

Les travaux s’effectueront entre l’avenue Laferrière à Créteil et la rue du 18 juin 1940 (les Juilliottes) à Maisons-Alfort et se dérouleront en six phases. Ce lundi 2 mars, ils débutent par l’avenue du Maréchal de Lattre-de-Tassigny à Créteil. Ils se poursuivront à Maisons-Alfort en avril, à partir de l’avenue du général Leclerc.

Les travaux seront réalisés de jour, entre 8 heures et 17 heures et ponctuellement de nuit entre 21 heures et 7 heures du matin (4 nuits avenue de Lattre de Tassigny en mars, 2 nuits rue de l’Echat (R19B) en avril). Les accès riverains seront maintenus pendant le chantier.

Le montant de cette opération s’élève à 3,1 millions euros financés par le Conseil général du Val-de-Marne et la Région Île-de-France.

Cet article est publié dans avec comme tags , , , , ,
32 commentaires pour Transformation en boulevard urbain de la RD19 : lancement des travaux à Créteil
  • Il y a déjà une piste cyclable il me semble …

  • Je confirme : pas de piste cyclable. J’emprunte cet itinéraire chaque jour pour aller travailler. A l’aller, le matin, ça va, malgré un petit détour bricolé à effectuer (sens unique fatal pour les vélos arrivé aux Juliottes…).

    Mais le soir, c’est rock’n’roll : retour au milieu des moteurs…. : entre 16 et 19h c’est bouchons garantis.

    En tant que cycliste on a le choix entre mourir asphyxié ou slalomer entre les voitures qui encombrent la chaussée et roulent au ralenti… 🙁

    La seule alternative pour revenir sur Charenton est de longer les bords de la Marne, soit un détour de 2 km (ce qui n’est pas rien sans moteur).

    Bref, une piste serait la bienvenue. Sauf que, comme le dit si bien « Il en faut pour tous », ça s’est fait sans concertation, avec le résultat qu’il faut en attendre…

    A ce sujet, il est bien dommage de prévoir une fois de plus une « piste » sur trottoir, et à double sens qui plus est : problèmes de traversées au rendez-vous ; et on peut être certain que les priorités à droite disparaitront sur ladite piste au profit des transversales : de multiple arrêts à prévoir et là encore, sans moteur c’est rédhibitoire.

    Restera la route….

  • Et encore tout pour l’auto….mais quand est-ce que les » » polis tiques «  » vont devenir en lien social….? !

  • J’imagine que les assos vélo se sont mobilisées ? Avons-vous des informations sur leurs démarches et sur les réponses obtenues ?
    merci

  • Plus de 3 millions sur la table, pistes cyclables (visiblement de bout en bout) et du stationnement au métro : enfin ! Vu le montant, on comprend que ça ne se fasse pas tous les jours.
    Si la piste pouvait être descendante au sud et montant au nord (comme la circulation), ce serait top.

    • @Thuillez :
      -> Sans concertation : comment savoir si la piste va de bout en bout ? (ce qui est la moindre des choses, voire une obligation légale à certaines conditions) :
      http://www.fubicy.org/spip.php?article18
      -> Sans concertation : comment savoir si la piste sera « descendante au sud et montant au nord (comme la circulation) » ?
      Comment enfin savoir si certains défauts récurrents dans les aménagements du CG seront évités ?

      Ce serait en somme l’intérêt d’une concertation en amont, comme elle existe dans ces cas à Paris, et dans les régions et pays d’Europe qui considèrent le vélo comme 1 moyen de déplacement : des échanges préalables enrichissent tout le monde.

      Ceci d’autant que le département s’enorgueillit médiatiquement d’une concertation avec les associations cyclistes (c’est là que le bât blesse et que c’est la ficelle est un peu grosse).

  • J’habite dans le coin et personnellement je suis contre les pistes cyclables : soit elles réduiront le nombre de voies pour les voitures, soit elles réduiront l’espace des piétons, comme plus au sud de cet axe. Le vélo c’est un loisir, la voiture un moyen de transport. C’est une bonne chose qu’ils rénovent la chaussée, elle en a bien besoin. Et j’espère qu’ils vont penser au stationnement, dans une ville dortoir comme Créteil c’est beaucoup plus utile que des pistes cyclables. Bref, ce n’est que l’avis d’un habitant du quartier, que vaut-il par rapport à celui d’une association de cyclistes ?

    • Bonsoir,
      Tous les avis ont droit de cité, ce n’est pas un problème !
      Par contre je ne suis pas du tout d’accord avec votre affirmation « le vélo c’est un loisir… » : pour vous peut-être (et c’est votre droit le plus absolu, voire de ne pas aimer le vélo du tout d’ailleurs) mais vous ne pouvez pas décréter une vérité à la place des autres !
      Le vélo c’est AUSSI un moyen de transport, beaucoup plus efficace en ville que la voiture, infiniment moins polluant et infiniment meilleur pour la santé de son pilote et des autres habitants de la cité !!!
      Si vous aimez votre ville, et que vous souhaitez qu’elle soit autre chose qu’une « ville dortoir », alors vous devez faire de la place pour les vélos !!
      Cordialement

    • Allez faire un tour en Belgique, vous verrez la place hallucinante du vélo en ville.
      Centre ville piéton et cycliste (avec accès taxis), et transports en communs, et parking relais pour les autos en périphérie de l’hyper-centre.
      A Gant, le parking vélo près de la gare est de la largeur de 2 bonnes voies routières sur 150 bons mètres, de la folie la première fois que j’ai vu cela.
      Et tout le monde cohabite ensemble.
      Au Canada, on peut installer son vélo à l’avant du bus sur un porte vélo (jusqu’à 3 vélos en même temps).

      La place est à la réduction de la voiture, donc oui, faudra prendre les transports en commun, c’est ainsi, mais pour construire moins cher, beaucoup d’immeubles du VdM sont sans parkings.
      Dans les rues, lorsqu’elles sont refaites, on diminue les places de parkings auto.
      A Champigny, la gare GPE centre ne comportera pas de parking, ni même autour de la gare pour ne pas inciter les gens à venir en voiture, prendre la ligne 15 du Grand Paris, des parkings vélos seront installés et les bus rabattront vers cette gare.

      Et puis, la voiture aussi est un loisir. A la base elle n’ a pas été créée pour aller au boulot.

      • Yep, c’est effectivement le sens de l’histoire, et je serais le dernier à pleurer sur l’époque bénie du tout voiture !
        Inutile je pense d’ajouter que je trouve l’évolution Française encourageante mais…. si lente !!!
        C’est vraiment un pays qu’il faut faire bouger aux forceps !
        Mais on va y arriver, on va y arriver !!
        🙂

  • Mais , mon cher «  » Habitant «  » seriez-vous un humoriste ….? , dire que le vélo est un loisir, cela n’est pas faux pour certains, mais des milliers de personnes vont à leur travail en vélo, et dans les années futures ce sera des millions, mais la prospective peut vous échapper surtout si vous apercevez les choses de manière unipolaire .
    Cordialement

    • Bonjour. Je suis cycliste quotidien -en famille si besoin-, et automobiliste chaque semaine.

      Et non, le vélo n’est pas qu’un loisir, mais bien aussi 1 des moyen de transports les plus efficaces en ville dense (7000 km/an dans mon cas), que ce soit à vélo, ou à vélo électrique à + de 20km/h de moyenne (soit comme une voiture en ville dense).

      Ce pourquoi les actuelles 5 voies voitures dans le sens Créteil -> Maisons-Alfort, pour 1 seul sens de circulation, contre … 0 voie vélo, sont 1 non-sens.

      Nous souhaitons des villes qui équilibrent mieux la place entre les transports en commun, les cyclistes, les piétons, les PMR, et la voiture (comme actuellement à Bordeaux, Strasbourg, Nantes, et en Europe du Nord bien sûr).

      Pour notre sécurité et notre confort, et celle de nos enfants et adolescents (enfants légalement exclus de pédaler sur le trottoir dès 8 ans).

  • Excellente analyse de «  » Il en faut pour tous «  »….!

    A suivre Messieurs les «  » politiques «  »….!

  • Nouveau habitant sur la D19 au niveau du speedy, j’ai été agréablement de retrouver dans ma boite aux lettres un prospectus sur l’annonce des travaux sur sur cet axe routier.
    Mais j’aurais aimé avoir été consulté avant.

    J’espère surtout que ce projet va inclure entre autres:
    1. Une circulation douce, indispensable dans une ville qui se veut moderne. En effet, la nuit, j’ai pu voir des voitures passées à plus de 70km/h. Les conducteurs se croient déjà sur les autoroutes.

    2. De vilains parpaings énormes de béton ferme une voie sur la chaussée au niveau des « machines » EDF à la sortie de l’hôpital. Ces vieux parpaing défraichis et multicolores sont posés dans un état provisoire sans aucune réflexion esthétique et sont là depuis, longtemps, il serait temps de gérer ça de façon responsable.

    3. La vue sur les machineries EDF est juste horrible, un occultant bien pensée serait le bienvenue.

    4. Enfin, faire de la place aux vélos, est juste une obligation dans une ville du 21eme siècle.

  • Il m’est arrivé de nombreuses fois d’aller de Boissy-St-Léger, où j’habite, à Maisons-Alfort à vélo. De Boissy (le bas de Boissy, du haut, c’est une autre histoire…) à Créteil, malgré les obstacles habituels sur les pistes cyclables et les parties acrobatiques sur les tronçons communs piétons cyclistes, ça va à peu près si on accepte une moyenne de 10 à 12 km/h… Mais la suite, juste après le stade de Créteil, est limite suicidaire. J’avais pris l’habitude de rester sur le trottoir, au pas donc, et quelquefois le vélo à la main. J’ai pu vérifier que même à pied, ce tronçon est difficile, tortueux, dangereux notamment dans le sens du retour pour moi, du nord vers le sud. Il est en effet quasi exclusivement réservé pour les voitures. Cet aménagement est donc indispensable dans une agglomération moderne. Je déplore aussi que les associations concernées n’aient pas été consultées. J’en profite pour féliciter « Partage ta rue 94 » pour la qualité de ses dossiers et sa pugnacité !

  • Bonjour,

    Existe-t-il un plan, une maquette, de ce tronçon de la rd19 et des environs à l’issue des travaux?

  • Il était temps que cette portion fasse un peu de place aux vélos. La voiture bouffe tout, la place (…), le silence et même l’air. J’empruntais cet axe tous les jours mais j’ai trouvé un nouvel itinéraire plus reposant même s’il me rallonge de 1,5km.
    C’est une belle avancée mais encore une fois, pourquoi voler de la place aux piétons en installant des pistes sur les trottoirs plutôt que d’en prendre à la voiture!!!??? Avec autant d’espace sur ce pont, pourquoi pas une piste à chaussée séparée????
    De ce que je peux lire, encore un manque de concertation menant à des dépenses mal rentabilisées.
    Un seul mot : CONCERTATION

  • Le goudronnage entre la rue Laferrière et la rue des Bordières à Créteil a eu lieu. La largeur du trottoir est réduite par rapport à ce qui existait. Elle est réduite ni par des places de parking, ni par des pistes cyclables mais par des espaces qui seront dédiés à des plantations apparemment. J’espère que la piste cyclable ne sera pas tracée sur la portion qui reste du trottoir parce que deux piétons ne pourront plus se croiser sans déborder dessus. Par contre se serait bien qu’elle soit tracée sur la route, la voie qu’ils ont bloquée pour les travaux étant inutile et en plus cela brise vraiment la vitesse quand il n’y a plus que deux voies pour les voitures. Je sais que je contredis mes anciens message mais force est de constater que c’est mieux depuis le blocage de la 3 ème voie.

  • Le traçage des pistes sur les trottoirs est une aberration qui monte les piétons contre les cyclistes et entretient la toute puissance de la voiture dans l’espace routier commun.

    Une piste cyclable à double sens oui, mais au détriment d’une voie voitures, pas du trottoir.

    Les cyclistes qui utilisent leur vélo tous les jours sont nombreux à ne pas utiliser les pistes cyclables car celles-ci sont de véritables pièges. La seule que j’emprunte régulièrement, et pour laquelle je fais un détour, est celle qui part de l’intersection de Busteau jusqu’au pont de Charenton. Une seule raison : d’immenses trottoirs peu empruntés. Sinon c’est la confrontation assurée avec les piétons.

    Soyons toujours plus nombreux sur la route, les voitures seront obligées de faire avec nous et les « politiques » devront composer avec nous.

  • Affirmatif !
    Nous devons reconquérir l’espace cyclopédique sur celui des voitures et non pas sur celui des piétons !

    • Vaste programme. Pour obtenir ça des élus qui n’ont pas ça dans leur ADN, il va falloir moult demandes de rencontres, courriers, manifestations, communiqués de presse, et que les élus voient les cyclistes cachés parmi les électeurs.

      Vaste programme. Ça peut commencer aujourd’hui par un courrier de chaque cycliste intéressé à sa Mairie, avec demande de rencontre au Maire, pour exposer son point de vue.

  • Que devient le projet de TCSP entre Maisons-Alfort et Brie-Comte-Robert qui doit justement emprunter la RD19?

  • D’après le compte-rendu du comité de quartier qui date du 4 juin 2015, la piste cyclable entre l’avenue Laferrière et la rue des Bordières est terminée. C’est vraiment minable ces travaux, on se demande où sont passés les millions engagés pour ce projet. Un grand merci au conseil général communiste de rendre se quartier plus moche qu’il ne l’était avant les travaux. On m’a volé mes impôts, je suis dégoûté.

  • Les travaux semblent être fini.
    Constat : les voitures vont toujours aussi vite rejoindre l’autoroute (si ce n’est plus qu’avant).
    La nuit, j’ai vu des poids lourds passer à près de 80km/h, malgré un logement neuf avec des doubles vitrages neufs, on ne peut pas les louper.

    Quand je vois qu’à partir de Maisons-Alfort, ces poids lourds sont interdits entre 18h et 22h, je me dis que je me suis trompé sur mon choix de quartier d’habitation.

    Aussi en face du transformateur EDF, on s’attendait à des arbres au moins des fleurs plantés le long de la route, au lieu de cela, c’est juste l’herbe qui pousse tout seul au milieu de dechets en tout genre

  • Côté Créteil ce projet a été bâcle et nuit à la sécurité des piétons : feux supprimés à l’entrée de la rue des Bordières, fine bande de trottoir réservée aux piétons (et aux lampadaires, abris-bus, panneaux publicitaires et autres mobiliers urbains) coincée entre la double-piste cyclable et la 3-4 voies voitures. Les boîtes aux lettres de La Poste ont été supprimées au début du projet et jamais remises : l’aller-retour à la boîte la plus proche prend maintenant 30 minutes. Le nouveau revêtement ultra-fin de la route est déjà abimé par endroits. Un grand merci à tous les sagoins ayant participé à ce trou dans le budget du département.

    • Je suis cycliste au quotidien sur cet axe, et je valide votre avis! C’est lamentable! Et ils ont récidivé dans la continuité en avril 2017 avec de nouveaux travaux coûteux et bâclés sur le même itinéraire, plus haut en direction de Charenton. Le pire reste à venir, à l’horizon 2021 c’est toute la RD 19 qui doit être « équipée ».

      Quoiqu’il en soit, je reste et resterai sur la route : aucune envie de slalomer entre les voitures garés sur la bande ou de m’emplafonner quelqu’un qui sort de chez lui.

      Malheureusement, aucun journaliste ne dénonce cette gabegie : dépenses inutiles, circulations douces traitées avec dédains, renvoi dos à dos des usagers… Lamentable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *