Initiative | Accueil Val de Marne (94) Créteil | 04/06/2015
Réagir Par

Un marathon qui redonne le goût de l’orthographe

Un marathon qui redonne le goût de l’orthographe
Publicité

élèves-marathon-orthographique-juin-2015Quarante : c’est le nombre d’élèves de CE2 du Val-de-Marne qui ont participé à la grande finale du marathon orthographique, organisé depuis cinq ans dans le département par l’Inspection Académique. Un vrai concours avec remise de coupes et de médailles, avec un esprit olympique…

« Même si je ne gagne pas, c’est pas grave : l’important c’est de participer ! » lance une fillette,  inscrite en finale individuelle (qui réunit les 10 meilleurs élèves de l’année). « C’est un très beau concours, organisé dans un bon esprit, et la rivalité n’existe pas » renchérit son père, ravi d’être venu soutenir sa fille pendant cet après-midi un peu spéciale. Dans l’amphithéâtre 6 de l’Université Paris-Est Créteil Val-de-Marne (UPEC), « comme les grands » glisse un garçon, les élèves composent, dans le calme.

élèves-marathon-orthographique-juin-2015

Certains concourent à titre individuel et d’autres en équipe, au nom de leur classe. Ils se sont démarqués parmi les élèves des 210 classes inscrites par leurs enseignants. « Il y avait des besoins en orthographe » explique un enseignant de l’école Carnot de Cachan, dont les deux classes de CE2 participent depuis quatre ans au marathon orthographique, « finalement, cela crée une dynamique positive pour tous les élèves« . C’est exactement l’objectif recherché par Odile Samaniego, inspectrice en charge de la maîtrise de la langue et organisatrice de l’événement. « Nous voulons changer la façon de faire et d’enseigner l’orthographe, pour la rendre plus ludique » .

Un challenge qui s’étend sur toute l’année1

Outre l’épreuve finale, les élèves participent à des examens, tous les trois mois, qui permettent la sélection des finalistes. Les enseignants reçoivent aussi des outils pédagogiques spécifiques pour aborder l’orthographe tout au long de l’année. « Nous insufflons un autre état d’esprit dans la discipline avec un esprit plus sportif« , insiste Odile Samaniego.

Après l’épreuve, les enfants ont le droit à un goûter et à une récréation. Trente minutes, c’est le temps qu’il faut aux dix correcteurs, des conseillers pédagogiques volontaires, pour corriger les 40 copies et établir le classement final. Champions du jour : une élève de l’école Diderot de Saint-Maur-des-Fossés pour le trophée individuel, et de l’école Etienne-Dolet d’Alfortville pour le prix en équipe.

[caption id="attachment_86358" align="alignnone" width="465"]Les correcteurs du marathon Les correctrices du marathon[/caption]

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi