Environnement | Accueil Val de Marne (94) Choisy-le-Roi | 03/06/2015
Réagir Par

Un projet d’antennes relais près d’une crèche inquiète les riverains à Choisy-le-Roi

Un projet d’antennes relais près d’une crèche inquiète les riverains à Choisy-le-Roi
Publicité

Antennes-relaisA choisy-le-Roi, le projet d’implantation de 6 antennes relais Free Mobile et Orange à proximité d’une crèche inquiète ls riverains.

Installées au-dessus d’un immeuble au 48 rue Camille Desmoulins, les antennes seraient à 30 mètres de la crèche de la Paix et à moins de 150 mètres de l’école maternelle Danièle Casanova, de l’école élémentaire Jean Macé et du lycée professionnel Jean Macé, dénonce l’association de quartier Au sud des Gondoles.

« Nos enfants de quelques mois à 10 ans, nos adolescents ainsi que les personnels les encadrant, sans compter bien sûr les riverains, seront exposés aux ondes émises par ces antennes. Nous refusons l’installation de ces antennes-relais de téléphonie mobile à côté de notre crèche et nos écoles! », prévient ainsi la pétition mise en ligne par l’association, rappelant le classement des ondes de téléphonie mobile comme potentiellement cancérigènes par l’OMS (Organisation mondiale de la santé).

Une réunion publique avec l’opérateur a été programmée, à l’initiative de la ville,  le jeudi 11 juin à 18h30 au centre de loisirs de Calypso (91 rue Henri Corvol) et une réunion préparatoire se tiendra ce jeudi 4 juin à 19h30 au centre de loisirs des Gondoles, à l’initiative de l’association. « Nous n’excluons pas un recours juridique car lors du vote de l’assemblée des copropriétaires, une personne s’est abstenue et une autre a voté contre. En outre, la plupart des copropriétaires n’habitent pas sur place« , indique Antoine Rémond, président de l’association Au Sud des Gondoles.

« Le projet d’installation dépend de l’initiative d’une copropriété et nous ne pouvons pas intervenir autrement qu’en tant qu’en facilitant la relation entre les opérateurs et l’association, commente le maire PCF, Didier Guillaume. Nous ne pouvons pas prendre d’arrêté d’interdiction.  » « C’est la première fois qu’il y a un vrai débat sur cette question dans la ville, se félicite pour sa part Ali Id Elouali, maire adjoint EELV en charge du dossier, qui plaide pour la responsabilisation des opérateurs télécoms et qui indique avoir lui-même averti les différentes associations de la ville ainsi que le Priartem, mouvement spécialisé sur cette question, de la future implantation des antennes. Il s’agit d’un enjeu de santé publique« , insiste l’élu, précisant également avoir fait réaliser une série d’évaluations avant la mise en place des antennes, en vue d’en faire après pour mesurer l’impact de ces installations.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags , , environnement, Free mobile, Orange
9 commentaires pour Un projet d’antennes relais près d’une crèche inquiète les riverains à Choisy-le-Roi
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi