Education | | 18/02/2015
Réagir Par

Vote sur les rythmes scolaires : PEEP et FCPE dénoncent un déni de démocratie

Vote sur les rythmes scolaires : PEEP et FCPE dénoncent un déni de démocratie

Temps-Rythmes-scolaires-©-pict-rider-Fotolia.comA la Queue en Brie, les parents d’élèves sont furieux. Alors que le 7 février dernier, une partie des élus, notamment la FCPE, se sont abstenus sur la question des rythmes scolaires en Conseil d’école, l’instance de concertation officielle des écoles primaires, 

tandis que d’autres rejetaient carrément la proposition, l’inspection de circonscription n’a pas acté le vote au motif que l’abstention n’était pas une position valide, et organisé un nouveau vote des conseils d’école en demandant une réponse par oui ou par non, plus exactement par pour ou contre. Une décision que les deux fédérations de parents d’élèves, PEEP et FCPE, jugent inadmissible.

“Que de telles pratiques puissent être directement pilotées par l’institution en charge même du respect des règles de fonctionnement, notamment des instances élues de consultation, est proprement scandaleux et inadmissible!“, déplore la FCPE du Val de Marne qui dénonce une remise en cause du “résultat légitime du vote des instances officielles que constituent les conseils d’école” et une “pression exercée sur les représentants élus des parents d’élèves pour influencer leur vote“.

La PEEP du Val de Marne, dénonce également une “mascarade de consultation”. “Si l’Education nationale souhaite imposer une organisation type des rythmes scolaires, qu’elle le fasse ouvertement, mais la PEEP ne peut accepter les pressions intolérables sur les familles, une organisation plus que contestable du scrutin par l’institution scolaire et au final la remise en cause par l’Inspection de circonscription du résultat du vote des conseils d’écoles de la Queue en Brie au seul motif que le résultat n’est pas celui qu’elle attendait. Au moment où les valeurs de la République doivent être réaffirmées, c’est à un grave déni de démocratie que s’est livrée l’Education Nationale“, insiste la fédération. “A l’heure où la ministre de l’Education appelle à ‘une grande mobilisation de l’Ecole pour les valeurs de la République’ de tels agissements décrédibilisent l’institution Education nationale!“, reprend la FCPE.

Nous exigeons de Mme la ministre de l’Education nationale et de Mme la rectrice la condamnation claire de telles pratiques et la réaffirmation du respect des instances élues de
l’Education nationale, la reconnaissance de la légitimité du résultat du vote du 7 février des conseils d’écoles de la Queue en Brie et la tenue d’une enquête interne pour faire toute la lumière sur ces faits, en identifier et éventuellement sanctionner les responsables. Il en va de l’intégrité de l’institution l’Education nationale et du respect de l’expression démocratique des parents d’élèves en son sein”, exige la FCPE 94 tandis que la PEEP rappelle que le souhait des parents dans ce dossier était en premier lieu “une présentation claire et exhaustive de l’organisation scolaire de la rentrée en fonction des choix proposés“.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Un commentaire pour Vote sur les rythmes scolaires : PEEP et FCPE dénoncent un déni de démocratie
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi