Festival | Accueil Val de Marne (94) Saint-Maur-des-Fossés | 20/06/2016
Réagir Par

30 000 lecteurs ont le fait le plein de livres d’été à Saint-Maur en poche

30 000 lecteurs ont le fait le plein de livres d’été à Saint-Maur en poche

Sosie officielle de la Reine d’Angleterre, bus Londonien à double étage et averses généreuses, la 8ème édition du Festival Saint-Maur en poche était à l’heure britannique ce weekend sur la place des Marronniers de Saint-Maur-des-Fossés. 30 000 accros et 200 auteurs, dont une dizaine d’auteurs anglophones, ont répondu présents à la librairie  La Griffe Noire de Gérard Collard et Jean-Edgar Casel, qui co-organisent l’événement avec la ville.

«Gérard Collard, c’est un lanceur de livre qui sait communiquer une passion et qui a la confiance des éditeurs. Dans notre équipe, on n’est que des passionnés. Saint-Maur en poche est une grosse fête de gens qui adorent lire» résume Marie Hudelot-Verdle, coordinatrice générale.

«L’idée du livre de poche est intéressante parce qu’il n’y a pas l’obstacle du prix. Pour l’équivalent d’un paquet de cigarettes, on peut repartir avec un livre, ce qui nuit moins gravement à la santé. Et ici, c’est un moment de rencontre et de partage», savoure Guy, Saint-Maurien. Amateur de romans policiers, Pierre est également un fidèle à Saint-Maur en poche. «Je viens tous les ans. Je suis un adepte de la griffe noire ! Chaque année, il y a de nouveaux auteurs, ça change, ça me permet de découvrir et de regarder

En petite pause lecture sur un banc, Jacky et Brigitte arrivent d’Argenteuil et portent un drôle de chapeau. Jacky se définit plutôt comme un lecteur occasionnel à la recherche de la perle rare. «Il faut qu’il y ait un peu de mystère et d’aventure», résume-t-il.  Brigitte, elle, ne jure que par Claire Favan. «Avoir un contact avec les auteurs en dédicace, c’’est très sympathique. Ce rendez-vous est une ouverture sur la littérature.»

saint-maur en poche festival reportage auteur visiteur la griffe noire (8)

Liste en main longue comme le bras, Vanessa ne veut rien manquer de la programmation et des horaires de dédicace. « J’ai marqué tous les auteurs que j’aimais bien et devais voir« , annonce la jeune fille en provenance de Melun. « J’ai déjà une centaine de livres à la maison, que je n’ai pas encore lus, mais je n’arrive pas à me retenir. Je suis une lectrice folle ! », reconnait Nathalie, chroniqueuse littéraire sur son propre blog.

« J’adore l’atmosphère et le concept. Le plaisir de lire, c’est l’évasion. C’est super de trouver des livres partout. Je voulais faire une surprise à mon amie pour son anniversaire. Il y a ici un écrivain en dédicace qu’elle aime beaucoup », promet Caroline, habitante de Saint-Maur. «J’ai toujours rêvé d’avoir la même bibliothèque que dans la Belle et la Bête» avoue Laetitia, une amie qui l’a rejointe depuis l’Essonne.

saint-maur en poche festival reportage auteur visiteur la griffe noire (6)

Devant le stand de Bernard Villiot, auteur parisien, Valérie dévore les albums des yeux. «Je suis une lectrice enragée, une grosse bouffeuse de livres !» La jeune femme est venue exprès depuis Grenoble et a déjà rempli deux sacs entiers. «C’est un vrai plaisir parce que les auteurs sont accessibles. J’en profite pour chercher des idées de lecture et faire plaisir à mes nièces et neveux», explique-t-elle.

«J’écris pour la jeunesse. Je m’inspire des histoires que les enfants me racontent et ça leur fait plaisir. C’est un monde encore préservé. J’aime bien quand les phrases chantent, et les enfants adorent les rimes », témoigne l’auteur. Séduite, une journaliste chinoise repart avec son album « Le souffleur de rêves » pour l’offrir aux enfants de la famille afin de parfaire leur Français troisième langue…

saint-maur en poche festival reportage auteur visiteur la griffe noire (1)

Bernard Villiot

Les distinctions attribuées lors de cette édition

Prix du polar : Thomas H. Cook pour La Vérité sur Anna Klein (Point Policier)
Prix du roman étranger :  Angela Huth pour Quand rentrent les marins (Folio)
Prix du roman français :  Bernard Prou pour Alexis Vassilkov (Le Livre de Poche)
Prix du public : Agnès Abécassis pour Le Tendre Baiser du tyrannosaure (Le Livre de Poche)
Et aussi :
• Coup de coeur Saint-Maur en poche : Carol Rifka Brunt pour Dites aux loups que je suis chez moi (10-18)
• Coup de coeur de la Griffe Noire : Jérôme Attal pour l’ensemble de son oeuvre
• Prix du premier roman décerné par la Griffe Noire : Katarina Bivald pour La Bibliothèque des coeurs cabossés (J’ai Lu)
• Prix ado décerné par le Rablog du collège Rabelais de Saint-Maur-des-Fossés : Stéphane Michaka pour Cité 19 (PKJ)
• Coup de coeur Rablog : Marie-Aude Murail pour Sauveurs et Fils (L’École des loisirs)
• Prix du livre jeunesse décerné par les libraires jeunesse de la Griffe Noire : Marianne Barcilon et Christian Jolibois pour Ourson le terrible (Kaléidoscope)
• Prix Transfuge Poche remis à Elsa Marpeau (Polar), David Nicholls (Roman étranger) et Lionel Duroy (Roman français)

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Cet article est publié dans , avec comme tags Festival, livre de poche,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi