Publicité
Publicité : Ordival 94
Politique locale | Arcueil | 17/11/2016
Réagir Par

A Arcueil, Daniel Breuiller donnera son écharpe de maire à Christian Métairie

A Arcueil, Daniel Breuiller donnera son écharpe de maire à Christian Métairie
Publicité

Agé de 63 ans, Daniel Breuiller (EELV), maire d’Arcueil depuis 19 ans,  confiera les clefs de la ville à Christian Métairie, actuellement premier adjoint, lors d’un conseil municipal exceptionnel convoqué le samedi 10 décembre. 

En 1997, c’est également en cours de mandat qu’il avait pris la tête de la ville, comme dauphin de Marcel Trigon. Egalement âgé de 63 ans, Christian Métairie avait déjà pris la place de Daniel Breuiller au sein de l’exécutif du Conseil départemental il y a un an, quelques mois après la réélection de Daniel Breuiller.

Pas de maladie mais des raisons personnelles : prendre le temps de vivre, de s’occuper de son mandat de vice-président à la métropole, de la campagne des présidentielles autour de Yannick Jadot, tout en restant conseiller municipal. « Je suis confiant. L’équipe qui devrait prendre la suite sera quasiment inchangée. Depuis des années, nous travaillons en bonne intelligence, et ce peu importe l’appartenance de chacun« .

Le futur-ancien maire d’Arcueil espère donc que la mairie continuera de fonctionner sur le  même modèle, avec à la fois des écologistes, socialistes, communistes et non encartés. « Nous avons toujours mis les valeurs et la citoyenneté au centre de notre démarche. Les habitants ont toujours été consultés, associés aux prises de décisions de la ville. On ne peut pas se passer de l’avis des citoyens dans une société politique« , insiste l’élu. Université populaire, Ressourcerie, reconversion en site culturelle d’Anis Gras, Ville comestible, autant de projets réalisés avec le concours des habitants et que le futur ancien maire aime à citer. Quelques regrets aussi. « Le trafic de stupéfiants reste un problème sur la ville, comme dans une grande partie du pays. A mon avis, seule la légalisation du cannabis pourra offrir une alternative. Je regrette aussi l’amplification de la crise sociale. Quand je me suis engagé en politique, en 1968, j’avais 15 ans et la précarité touchait surtout les personnes âgées. Désormais, personne n’est épargné, des familles se tuent à la tâche pour boucler les fins de mois quand d’autres gagnent des centaines de milliers d’euros. La libéralisation financière épuise la planète, les hommes et les sociétés« , se désole-t-il. Derrière l’édile, des documents de campagne de Bernie Sanders rappellent la primaire américaine, déjà loin…

Et pourquoi pas un livre ?

Des souvenirs et des anecdotes sur son mandat de maire, Daniel Breuiller n’en manque pas, et en fera peut-être un livre. « Depuis ce matin et l’annonce de ma démission, je reçois des centaines de témoignages d’affection, de remerciements, sur ma page Facebook. Ma boîte mail est déjà pleine ! C’est très émouvant. Pourquoi pas en faire un livre, avec la démocratie comme approche ? Je veux encore être utile« 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans , avec comme tags Arcueil, , , , EELV 94
9 commentaires pour A Arcueil, Daniel Breuiller donnera son écharpe de maire à Christian Métairie
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi