Pratique | Accueil Val de Marne (94) Champigny-sur-Marne | 13/09/2016
Réagir Par

A Champigny-sur-Marne, le nouveau quotient familial réjouit les uns et agace les autres

A Champigny-sur-Marne, le nouveau quotient familial réjouit les uns et agace les autres

Depuis la rentrée scolaire 2016, Champigny-sur-Marne a mis en place un nouveau calcul de son quotient familial, harmonisé par rapport aux calculs de l’ancien et calqué sur le quotient de la Caf (Caisse d’allocations familiales).

Ce nouveau quotient permet d’adapter les tarifs de toutes les prestations de la ville (cantine, loisirs…) en fonction des revenus et du nombre d’enfants par famille. Il permet aussi désormais de faire payer des prestations comme la cantine à l’unité, et non plus au forfait.

En ville, certains y gagnent, d’autres y perdent. « Du jour au lendemain, je passe de 615  euros à 900 euros par enfant et par an de frais de cantine, soit 1800 euros au total au lieu de 1230! « proteste ainsi une parent d’élèves, auparavant dans la lettre K.

70 à 80% des foyers campinois paieront moins cher ou pareil

« Ce changement de calcul fait suite aux rencontres citoyennes que nous avons organisées l’an dernier, lors desquelles il nous était demandé de proposer un quotient familial plus progressif, et aussi de faire payer la cantine au nombre de repas et non plus au forfait. Ce nouveau quotient, qui a été mis en place avec un cabinet spécialisé, permet à 70-80% de foyers campinois de payer moins cher ou pareil qu’avant », explique-t-on en mairie.

Les habitants ont jusqu’au 15 septembre pour calculer leur quotient.

Voir le mode calcul détaillé

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
11 commentaires pour A Champigny-sur-Marne, le nouveau quotient familial réjouit les uns et agace les autres
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi