Education | | 23/11/2016
Réagir Par

A Chennevières-sur-Marne, l’annulation des classes transplantées fait polémique

A Chennevières-sur-Marne, l’annulation des classes transplantées fait polémique © Catherine Clavery

Il n’y aura aucune classe transplantée à Chennevières-sur-Marne cette année, tous les projets qui espéraient voir le jour ont été annulés faute de participation financière de la ville. Les parents sont vent debout, la mairie s’explique.

Du côté des parents, la colère est d’autant plus forte que l’annonce s’est faîte en trois temps. Après une première annonce par la ville début octobre, qui a fait réagir les parents, une réunion publique avait redonné une lueur d’espoir. “Le maire, pris à partie par des parents mécontents lors de la réunion publique du comité de quartier du 18 octobre à l’école des Hauts-de-Chennevières, avait dit que pour l’instant rien n’était définitif puisque le budget n’avait pas été voté. Le maire s’est dit à ce moment là, parfaitement conscient de l’importance des classes transplantées pour les élèves et prêt à ouvrir les discussions sur ce sujet. En effet, nous lui avons rappelé que ces moments spécifiques dans la vie scolaire sont l’opportunité de générer une dynamique de groupe qui sera bénéfique tout au long de l’année scolaire. Lors des classes transplantées, des liens particuliers se tissent entre l’enseignant et sa classe et ces attaches génèrent un environnement favorable pour l’enseignement. En outre, pour beaucoup cela sera une première expérience, et peut-être la seule, de vie en communauté dans la mixité sociale. Cette opportunité de rencontre extra-parentale est précieuse pour initier, à travers des souvenirs partagés, un sens du commun, les prémices de la citoyenneté bien nécessaire dans notre époque troublée. D’autre part et d’une manière définitive, pour certains enfants, cela sera la seule possibilité de sortir de leur quartier et de pratiquer des sports qui leur restent inaccessibles. Les classes transplantées ne sont donc pas qu’une sortie ou des vacances anticipées”, défend un collectif de parents d’élèves élus de toutes les écoles de la ville.

Sauf que le troisième temps a été celui du bureau municipal du 3 novembre, lors duquel l’annulation des classes transplantées a été acté. “Personne depuis lors n’a pris la peine d’informer officiellement ni les enseignants, ni les représentants des parents d’élèves“, regrettent  les parents qui ont également lancé une pétition qui a pour l’instant recueilli un peu plus de 150 signatures, et créé une page Facebook.

L’année dernière, 5 classes transplantées sur les 10 qui étaient prévues ont été annulées car dès qu’il manque deux élèves d’une classe, il y a obligation d’annuler le voyage, explique-t-on au cabinet du maire. Alors, oui, cette année, nous avons annulé les classes transplantées. Car entre la diminution de la dotation, les dépenses liées aux activités extra-scolaires et l’augmentation du point d’indice des salariés de la collectivité, il faut faire des choix budgétaires.”

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans avec comme tags , , Polémique
Cet article est publié dans
21 commentaires pour A Chennevières-sur-Marne, l’annulation des classes transplantées fait polémique
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi