Logements | Accueil Val de Marne (94) Chennevières-sur-Marne | 23/11/2016
Réagir Par

A Chennevières-sur-Marne, les locataires HLM sans chauffage se rebiffent

A Chennevières-sur-Marne, les locataires HLM sans chauffage se rebiffent

Ce mardi 22 novembre, une trentaine de locataires HLM des villas Alsace, Corse, Ile-de-France de Chennevières-sur-Marne, ont manifesté à l’antenne locale de l’Immobilière 3F, accompagnés de la CNL, pour dénoncer les problèmes de chauffage dans les 180 appartements de leurs résidences, avant de se disperser après que la police ait été appelée sur les lieux.

« Depuis le 15 octobre, les problèmes de chauffage persistent. Il y a déjà eu deux semaines sans chauffage et aujourd’hui, cela fonctionne par intermittence. Idem pour l’eau chaude, dénonce Yahne Becket, membre du Collectif des locataires. Le problème est que cela fait cinq années que cela dure et que l’on nous a laissés entendre que les travaux de réparation pour faire fonctionner le chauffage correctement ne seraient réalisés qu’à l’été 2017« , reprend le locataire qui précise que 182 appartements sont concernés, situés au 2,4,6 villa d’Alsace, 1 villa corse et 2,4,6 villa île de France, sont concernés. « C’est pour cela que nous sommes venus manifester notre mécontentement à l’antenne locale de 3F, mais la responsable a appelé la police », regrette l’habitant.

 

Le collectif a également écrit à la mairie. « Nous avons effectivement reçu un courrier ce matin, et allons contacter l’Immobilière 3F« , indique-t-on au cabinet du maire.

Locataires 3F Chennevieres sur Marne Police

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans avec comme tags 3F, Chauffage, , CNL, HLM
12 commentaires pour A Chennevières-sur-Marne, les locataires HLM sans chauffage se rebiffent
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi