Publicité
Publicité : Ordival 94
Politique locale | Chennevières-sur-Marne | 23/06/2016
Réagir Par

A Chennevières-sur-Marne, les opposants LR se rapprochent

A Chennevières-sur-Marne, les opposants LR se rapprochent
Publicité

Pour l’heure, la constitution d’un groupe commun entre les différents conseillers municipaux LR d’opposition n’est pas à l’ordre du jour à Chennevières-sur-Marne, dont la majorité Modem-LR-UDI a perdu plusieurs membres depuis l’élection de juin 2015, mais l’on se parle, et le retrait des délégations de Roger Dupré pourrait accélérer les choses. Première action à l’unisson : un recours en justice contre le remplacement de Roger Dupré au sein d’Infocom voté ce lundi 20 juin.

« Nous étions deux représentants de la ville au sein du syndicat Infocom et la délibération ne précisait pas lequel devait être remplacé. Ce n’est pas conforme« , motive Roger Dupré, qui prévoit de déposer un recours. De son côté, Carine Borduy, colistière de Bernard Haemmerlé, l’ancien maire LR de la ville, entend aussi déposer un recours en justice et a sollicité l’ensemble des groupes d’opposition pour s’y associer. « En Conseil municipal, j’ai proposé de reporter le point pour mettre la délibération en conformité mais le maire a répondu que nous n’avions qu’à faire un recours en justice. Nous avons été 12 conseillers à ne pas prendre part au vote, explique l’élue. Ce n’est pas la première fois que la légalité n’est pas respectée. Le maire n’a pas non plus respecté le délai pour élire de nouveaux adjoints, après que Dany Grouzelle et Marie-Claude Reilhe aient été exclus de l’exécutif. En principe, il faut convoquer un Conseil municipal dans les quinze jours pour élire les remplaçants ou se prononcer sur la diminution du nombre d’adjoints. A l’époque, j’ai posé une question orale et le maire m’a répondu que les articles ne s’appliquaient pas en l’espère, j’ai donc saisi le préfet qui m’a confirmé que la lois n’avait pas été respectée et qu’il allait le rappeler à l’ordre. » Destitués début janvier, les deux adjoints ont finalement été remplacés début mai.

S’opposer suffit-il à se rapprocher ? « Il n’y a pas de rapprochement officiel mais nous sommes tous LR et notre objectif est d’avancer ensemble. On échange entre nous », indique Carine Borduy. De son côté, Dany Grouzelle indique également discuter avec le groupe de Bernard Haemmerlé et Carine Borduy, et ne verrait pas non plus d’inconvénient à faire place à Roger Dupré. « Nous devons réagir au comportement de Jean-Pierre Barnaud qui exclut dès que l’on n’est pas d’accord avec lui et prend de mauvaises décisions pour la ville », insiste l’élu. Roger Dupré, lui, précise qu’il reste pour l’instant bien inscrit officiellement dans la groupe de la majorité, tout en discutant avec tout le monde, évoquant la possibilité d’un groupe commun qui disposerait de plusieurs composantes.

roger dupre« J’ai rejoint Jean-Pierre Barnaud en 2015 car on m’a demandé de le faire. A l’époque, je ne voulais plus repartir avec Bernard Haemmerlé une nouvelle fois. Mais depuis le début de la mandature, les relations sont compliquées car il est difficile d’exprimer un avis différent de celui du maire. Lorsqu’il m’a annoncé que je ne serai pas maire-adjoint, comme cela avait été prévu lors des négociations de campagne, il n’a pas pris la peine de me le dire dans son bureau mais l’a fait en plein dîner au restaurant en présence de Didier Sthorez lui-même (ndlr, l’élu qui a été promu adjoint) », ajoute l’élu déchu de l’exécutif. Du côté de la municipalité, on indique que Roger Dupré n’était pas assez impliqué dans les dossiers et ne participait pas aux réunions. « Nous avons organisé trois réunions sur la fibre optique avec Orange, il n’est venu à aucune, indiquant que de toutes façons il n’allait rien se passer« , lui reproche-t-on. « Encore aurait-il fallu que j’y sois convié« , répond Roger Dupré.

1-Christian Cambon - Senateur Val-de-MarneAujourd’hui, 7 conseillers municipaux LR sont dans l’opposition, et autant (LR ou apparentés) dans la majorité municipale. Une situation compliquée. « Je suis assez mécontent de cette situation et l’ai dit aux différents intéressés, commente pour sa part Christian Cambon, président des Républicains du Val-de-Marne. Ma mission est de conduire le mouvement dans ce département et pour agir il faut être uni. Cette ville est confrontée à des défis très importants, notamment des défis d’urbanisme avec des dizaines d’hectares à aménager. Je regrette ces problèmes entre personnes qui ne datent pas d’hier. Il y a des chocs de personnalités, au demeurant chacune respectable. Nous avons soutenu Jean-Pierre Barnaud  aux élections et il lui appartient de créer les conditions de l’union, tout comme il appartient aux « lus LR de faire les efforts de rassemblement. Autrement, les grands problèmes et les grands défis de Chennevières ne seront pas relevés dans ce mandat. Je leur demande donc de rechercher la voie de l’union et je prendrai le moment venu les décisions et initiatives nécessaires« , détaille le sénateur-maire de Saint-Maurice. « Toutes les décisions que nous avons prises l’ont été en parfait accord avec Christian Cambon », rappelle-t-on du côté de la majorité municipale.

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

9 commentaires pour A Chennevières-sur-Marne, les opposants LR se rapprochent
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi