Initiative | Créteil | 21/04/2016
Réagir Par

A Créteil, la Petite Maison fête ses dix ans d’entraide autour du handicap mental

A Créteil, la Petite Maison fête ses dix ans d’entraide autour du handicap mental
Publicité

C'est dans un petit pavillon de 50 m2 de la rue Juliette Savar, la Petite Maison, que se retrouvent régulièrement les adhérents du GEM (Groupe d'Entraide Mutuelle) structure qui organise des activités avec les personnes atteintes de troubles psychiques et mentaux. Ce mercredi 20 avril, elle fêtait ses dix ans en bal musette.

Agés de 30 à plus de 80 ans, les 90 adhérents du GEM n’ont pas attendu l’arrivée du préfet Thierry Leleu, qu’ils avaient invité pour l’occasion, pour commencer la fête. Les chaises, rangées sur le côté, peinent à trouver preneurs alors que les invités dansent sur les chansons live d’un chanteur bénévole, Olivier, qui ne rate pas une fête de l’association. « C’est un lieu de vie, qui offre la possibilité aux personnes atteintes de handicaps mentaux de participer à des ateliers de peinture, de dessin, de mosaïque, de couture, de chant ou encore des après-midi jeux de société, hors cadre hospitalier« , explique Béatrice Barbier, la présidente de l’association Itinérance Rencontre, qui administre le GEM de Créteil. « Parfois, les gens atteints de handicaps mentaux ne sortent pas beaucoup de leur centre de soins, ils rencontrent peu de gens extérieurs« , témoigne Romain, qui vient de terminer 9 mois de Service civique au GEM. « J’ai tenu à revenir pour les 10 ans : j’avais de l’expérience en maison de retraite ou auprès des personnes atteintes physiquement, mais cette expérience m’a donné envie d’encadrer des personnes soufrant de troubles mentaux : on se sent utile avec eux« , explique le jeune homme qui va entamer une formation spécifique à l’INFA de Nogent-sur-Marne dès le mois d’octobre prochain. « On espère qu’il reviendra nous voir en tant que stagiaire !« , lance plus tard Béatrice Barbier, dans son discours.

Parmi les invités, on ne s’étonne plus de voir des personnalités locales visiter le GEM. « Le préfet est déjà venu avec le député-maire de Créteil, Laurent Cathala, et on a failli avoir la ministre. Un jour, François Hollande viendra peut-être !« , plaisante l’un deux, entre deux discours. « Le GEM a un vrai rôle pour la société : il offre la possibilité à chacun de s’épanouir, de prendre confiance en soi : l’acceptation réaliste de soi est la clé de l’harmonie intérieure« , insiste Béatrice Barbier, rendant hommage en même temps à Lydie, la nouvelle animatrice du GEM, Valérie, Suzanne, Gisèle, Catherine ou encore Romain, les bénévoles qui animent le GEM. « Le regard de la société sur le handicap est trop souvent basé sur la différenciation : on en oublie le potentiel des individus« , conclut-elle, émue. « L’enjeu du GEM est fondamental : c’est la dignité. On ne peut pas faire République si on laisse des gens en chemin« , témoigne pour sa part Thierry Leleu, avant d’entonner quelques classiques du répertoire français avec les membres de l’atelier chorale.

L’adhésion annuelle au GEM revient à 24 euros. En France, environ 400 structures similaires au GEM sont implantées. En 2015, le GEM de Créteil a enregistré 5945 passages dans ses activités et sorties.

 

 

anniversaire-GEM-Créteil-2016 (1)

 

 

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans , avec comme tags Créteil, GEM, Handicap, Thierry Leleu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi