Initiative | Accueil Val de Marne (94) Fresnes | 31/10/2016
Réagir Par

A Fresnes, les 7 de table donnent du goût à la médiation culturelle

A Fresnes, les 7 de table donnent du goût à la médiation culturelle

Ce samedi, l’ambiance était à Halloween au Centre Henri Thellier de Fresnes, où l’association Les 7 de table organisait une journée d’ateliers et de fête. Derrière ce nom qui invite à la dégustation: sept étudiantes pêchues de la Sorbonne.

Elles s’appellent Clarisse Legoëdec, Laureline Chanteclair, Julie Chauvet, Adèle Wyn, Ysaline Mondain, Jeanne Méchain, Julie Marge et Marion Gualandi. Leur point commun : être étudiante en médiation culturelle à la Sorbonne Paris 3, mais aussi adorer le théâtre, la musique, le spectacle vivant, et vouloir le partager. D’où la création d’une association fin 2014, pour mettre en pratique la médiation culturelle à leur échelle : la ville de Fresnes. Progressivement, elles ont été rejointes par d’autres accros, Elsa Prager, Justine Burteaux, Mélissa Choisy, Manon Rouquet et même un garçon, Paul Robin.

« On essaie de travailler sur l’accessibilité, le partage et la convivialité en menant des projets pluridisciplinaires. On fait appel à des artistes pour animer des ateliers ou faire des spectacles. Dans l’équipe, on a tous une sensibilité,le théâtre, la poterie, le cirque, le maquillage…,  présente Clarisse Legoaedec, 23 ans et présidente de l’association. On a  choisi de ne pas monter sur scène pour au contraire concevoir des projets.  Pour l’instant, c’est du loisir qui prend beaucoup de temps mais c’est aussi notre métier qu’on développe. »

Dès 2015, l’association se fait remarquer à Ivry-sur-Seine, à l’initiative du festival C Comme au parc des Cormailles, une journée festive autour de la cuisine et du spectacle, alliant  installation interactive de perculinaires, théatre culinaire, improvisation, musique, contes et dégustations. En 2016, l’association s’est attaquée à un projet d’envergure, soutenu par le Fonds Transmission et Fraternité, la mairie de Fresnes et la Résidence Jacques Josquin : des parcours de marionnettes, danse, percussions et modelage à destination des habitants du foyer pour travailleurs handicapés de Fresnes. Cette initiative, baptisée Les Chemins envoûtés, s’est déroulée pendant tout le printemps et a donné lieu à des ateliers avec les résidents du foyer, qui se sont tous achevés par des spectacles et sorties, ainsi que par une Veillée ensorcelée à la Grange Dimière.

Ce samedi 29 octobre, les organisatrices attendaient jusqu’à 70 personnes, parents et enfants, pour fêter Halloween. « C’est une fête qu’on a voulu familiale. On a choisi le thème Freak pour questionner le monstre mais aussi le marginal, et tout ce qui renvoie à l’identité. Il faut faire de sa particularité une force. On n’est pas tous pareils, et c’est tant mieux. Par exemple, les danseurs sont en train de travailler sur les zombies, et jouent avec l’ombre et la lumière. Les comédiens préparent une impro sur la femme à barbe à la piscine …« , explique Clarisse Legoaedec.

L’atelier de sculpture de citrouilles (en réalité des courges non-comestibles) a fait recette auprès des pré-ados.  « On leur fait faire une lanterne pour qu’il puisse l’exposer chez eux. On leur donne quelques pistes pour ouvrir leur imaginaire … » commente Camila, animatrice.

7 de table Fresnes Halloween fête association (6)

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Cet article est publié dans avec comme tags , Halloween, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi