Logements | Accueil Val de Marne (94) Nogent-Sur-Marne | 06/07/2016
Réagir Par

A Nogent-sur-Marne, le projet de 91 logements sur le parking d’une barre HLM fait polémique

A Nogent-sur-Marne, le projet de 91 logements sur le parking d’une barre HLM fait polémique

Dans la barre HLM du 123 boulevard de Strasbourg à Nogent-sur-Marne, mais aussi dans les résidences voisines, des habitants sont furieux. Il y a cinq ans, ils s’étaient battus contre le projet d’une nouvelle construction de 48 logements sur leur parking.

Après des pétitions, un recours en justice (rejeté en première instance) et de nouvelles discussions, le projet, d’abord transformé en seulement 14 pavillons, avait finalement été abandonné. Mais il fallait trouver un nouveau terrain, dans un autre quartier, pour permettre à Valophis Habitat, l’OPH du Val-de-Marne qui a repris le parc HLM de Nogent dans le cadre d’un bail emphytéotique de 99 ans, de construire 48 logements, car ceci était inscrit dans le contrat de bail passé entre la ville et l’OPH. En outre, Nogent présente un déficit de logement social, avec seulement 12% au lieu de 25% demandés par la loi. La commune a fait l’objet d’un constat de carence en logement social par le préfet fin 2014.

C’est dans ce contexte qu’en mai 2016, les habitants du 123 et de son voisinage ont été conviés à une réunion publique les informant d’un nouveau projet immobilier sur le parking du 123, juste derrière les terrains de la Garde républicaine, portant cette fois sur 70 logements. Depuis, le projet s’est à nouveau étoffé de 21 logements supplémentaires juste à côté, à la place de l’actuel bar Le Mistral, portant l’opération immobilière totale à 91 logements.

Concrètement, quatre constructions sont prévues. Une première, de 8 étages, viendra prolonger l’immeuble intérieur du 123, situé derrière la résidence privée du 117, en formant un L. Deux autres immeubles plus petits (4 étages) se dresseront eux depuis le mur qui jouxte la Garde républicaine, au milieu de l’actuel grand parking rectangulaire. La dernière construction, de 7 étages, prolongera la barre du 123 côté boulevard, au niveau de l’actuel bar Le Mistral, du côté de l’allée des Epivans. Le projet comprend à la fois de l’accession à la propriété et de la location sociale.  Le parking extérieur actuel sur lequel seront construits les nouveaux immeubles sera concentré face à l’entrée, entre le 117 et le 123.

123 boulevard de Strasbourg Daudre Vignier et associes ensemble

Les riverains, eux, sont vent debout. « Où vont jouer les enfants ? Il n’y aura presque plus d’espaces verts. Et puis, il y a un problème de parking. En raison des carrières et de la présence d’une source en sous-sol, il est impossible techniquement de créer trois étages de parking en souterrain, et nous refusons que l’on nous impose des constructions et nouveaux parkings en extérieur. En plus, il n’y aura qu’un seul accès automobile pour tout le monde et ces nouvelles hauteurs vont assombrir la vue« , s’alarme Véronique Beauzel, habitante de la Villa Angelina au 117. « Le quartier Plaisance concentre déjà 36% de logements sociaux. Pourquoi continuer à construire du logement social toujours au même endroit?« , questionne de son côté Jean-Claude Beuze, qui habite lui dans l’immeuble du 109 mais a besoin de passer par le 123 pour rejoindre son parking. Par comparaison, le quartier du Bois ne compte que 2% de logements sociaux, Beauté Baltard en compte 4%, le quartier des Viselets 5%, le quartier du port 7% et le centre-ville Nogent village 12%, soulignent les détracteurs du projet dans un tract-pétition qui s’apprête à être distribué dans le quartier. « C’est toujours sur nous que cela tombe, car les locataires des HLM, en situation précaire, n’osent pas se rebeller », ajoute un locataire.

JC Beuze, V Beauzel

Après une réunion houleuse mi-mai et une nouvelle réunion de travail en juin, les habitants ont obtenu un sursis. Les permis de construire qui devaient être déposés avant l’été ne le seront qu’à la rentrée.

Contactée par 94 Citoyens pour apporter son propre éclairage sur le projet, la direction de Valophis Habitat a indiqué qu’elle ne souhaitait pas réagir sur ce sujet, rappelant que des réunions avaient été organisées avec les habitants.

123 boulevard de Strasbourg Daudre Vignier et associes A la place du Mistral 123 boulevard de Strasbourg 2 123 boulevard de Strasbourg 1

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
47 commentaires pour A Nogent-sur-Marne, le projet de 91 logements sur le parking d’une barre HLM fait polémique
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi