Education | Accueil Val de Marne (94) Ormesson-sur-Marne | 03/02/2016
Réagir Par

A Ormesson, le mercredi travaillé suspendu à la construction d’un centre de loisirs agrandi

A Ormesson, le mercredi travaillé suspendu à la construction d’un centre de loisirs agrandi

Mercredi ou samedi matin travaillé à l’école? Si l’on pose la question aux parents, ces derniers tranchent quasi toujours massivement en faveur du mercredi. Ormesson n’échappe pas à la règle et la fédération de parents d’élèves de la Peep viennent d’adresser une lettre ouverte à la mairie pour réclamer ce passage du samedi dès septembre 2016.

La fédération de parents d’élèves rappelle que seules huit communes du Val-de-Marne avaient choisi d’ouvrir le samedi lors de la mise en place de la réforme des rythmes scolaires en septembre 2014, qu’elle n’étaient plus que six en septembre 2015 et que d’autres encore vont passer au mercredi en septembre 2016, à l’instar de Saint-Maur-des-Fossés,  voire d’Ivry-sur-Seine (une votation organisée par la ville la semaine dernière a tranché pour le passage du samedi au mercredi). « Le niveau d’absentéisme est catastrophique chaque samedi en maternelle, tandis qu’en élémentaire, les rangs sont clairsemés le premier samedi des vacances scolaires. Faute d’élèves, cette matinée ne peut proposer la même qualité d’enseignement que dans les communes voisines où les écoles sont ouvertes le mercredi matin », insiste la Peep qui réclame également de la concertation et un rendez-vous pour discuter de la question. « Le 3ème et dernier comité de suivi de la réforme des rythmes scolaires a eu lieu en mars 2015. Depuis lors, non seulement nous n’en avons jamais reçu le compte rendu, mais vous avez tout simplement décidé de ne plus réunir les membres du comité, sans même prendre le soin de l’annoncer et encore moins de nous en expliquer les raisons. Pourtant, nous nous étions toujours félicités de l’existence de cette rencontre trimestrielle, initiative plutôt rare dans les communes du Val-de-Marne« , note ainsi la Peep.

« J’entends bien la demande des parents et ne la refuse pas, mais je n’ai pas actuellement pas les moyens de mettre en oeuvre. Si nous accueillons les enfants le mercredi matin à l’école, nous aurons le double d’élèves inscrits au centre de loisirs l’après-midi, en se référant aux statistiques des communes voisines. Or, nous n’avons pas la capacité d’accueillir autant d’enfants l’après-midi. Notre centre de loisirs est  limité en termes de capacité et de sécurité. Nous avons lancé une étude pour réaliser un nouveau centre de loisirs, qui devrait être opérationnel à l’horizon 2018. En attendant, je ne peux pas mettre en jeu la sécurité des enfants même si j’aimerais satisfaire la demande des parents« , réagit Marie-Christine Ségui, la maire-conseillère départementale LR de la ville.

« Nous entendons et comprenons bien les difficultés qu’une petite commune comme la nôtre, pauvre en structures d’accueil, peut rencontrer« , reconnaît la fédération qui exige en revanche que des « solutions alternatives » soient envisagées en attendant la création d’un nouveau bâtiment pour accueillir le centre de loisirs.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans avec comme tags , , ,
6 commentaires pour A Ormesson, le mercredi travaillé suspendu à la construction d’un centre de loisirs agrandi
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi