Education | | 19/02/2016
Réagir Par

A Saint-Maur, les collégiens découvrent la future gare la plus profonde de France

A Saint-Maur, les collégiens découvrent la future gare la plus profonde de France

Aujourd’hui, ils ont 14 ans et sont encore au collège. En 2022, ce-sont eux qui emprunteront le Grand Paris Express lorsqu’ils seront jeunes adultes. Pour la Société du Grand Paris (SGP), maître d’ouvrage de ce futur métro périphérique, il est temps de faire les présentations.

Ce jeudi 18 février, c’est à Saint-Maur-des-Fossés qu’une première classe de 3ème SEGPA (Sélection d’enseignement général et professionnel adapté) de Rabelais a découvert le chantier préparatoire de leur future gare de la ligne 15 Sud, qui sera interconnectée par la station RER A de Saint-Maur-Créteil. A 51 mètres de profondeur, elle détient déjà le record de profondeur en France.  45 000 passagers y transiteront chaque jour. A quoi ressembleront les futures rames? Combien de passagers pourront-elles transporter? Les tarifs vont-ils changer? Les questions fusent.

Ce sont les fleuves, les rivières et les transports qui organisent le développement d’un territoire” , explique Sylvain Berrios à un élève qui demande pourquoi ce projet est-il si important pour la ville. “Quels sont les risques au niveau de la sécurité ?” , demande un autre élève. “D’un point de technique, il faut qu’on veille aux risques d’inondations, surtout à Saint-Maur, et aux carrières sur lesquelles toutes ces villes sont construites. Bien sûr, dans un deuxième temps, il faudra mettre en place un métro éclairé, vidéoprotégé, lumineux, pour éviter au maximum les problèmes de sécurité pendant l’exploitation” , précise Philippe Yvin président du directoire de la SGP.

Devant le puits d’essai, profond de 24 mètres, les élèves se font détailler le déroulement des travaux. “On est encore en phase préparatoire : il s’agit de sonder le terrain pour l’analyser, et aussi de déplacer sans endommager tous les réseaux existants : l’électricité, l’eau courante, les eaux usées, la fibre optique…” , détaille Christian Garcia, directeur des relations territoriales de la SGP. “Vous aurez besoin de recruter ? Il y aura des emplois pour les apprentis, les alternants ?” , s’enquièrent les collégiens qui suivent des cours d’ateliers en bâtiment ou en hygiène-alimentation-service. “A terme, nous aurons besoin de 10 000 à 15 000 emplois , répond Philippe Yvin. Et nous imposerons aux entreprises de consacrer 5% du temps horaire travaillé de chaque marché à l’insertion.

C’est une vraie ouverture pour nos élèves, il y aura des centaines d’offres à pourvoir pour eux : des offres d’électricien, de plombier, de peintre, de maçon…” , se réjouit leur professeur, Sébastien Gleize, qui a profité de cette initiative pour donner un cours sur l’histoire des sous-terrains parisiens, des catacombes au Grand Paris Express. “Ça sera notre métro !” s’approprie déjà un collégien, casque vissé sur la tête, les yeux plongés dans le fond du puits.

Faire s’approprier ce chantier du siècle à ceux qui seront conduits à l’emprunter au quotidien le plus longtemps, c’est justement le but de cette visite. La première du gendre mais pas la dernière. “On veut mettre en place des actions pédagogiques avec les trois rectorats (Créteil, Versailles, Paris) pour aller vers les jeunes qui sont les utilisateurs de demain” , reprend Philippe Yvin. La SGP va aussi mettre en place un programme d’innovation qui offrira bourses, locaux et accompagnement à des porteurs de projets autour de ce nouveau métro. “Grâce à ces visites, on peut montrer aux élèves que ce qu’ils apprennent en cours a une application concrète sur le terrain. Dans un chantier, il y a de la physique, de la biologie, des mathématiques…” , ajoute Pierre Garzon, vice-président du Conseil départemental en charge des transports.

puits-d'essai-saint-maur-collégiens

Ci-dessous, à quoi ressemblera la future gare GPE de Saint-Maur, dessinée par l’architecte Cyril Trétout (Agence Nicolas Michelin et Associés)

Voir aussi

Grand Paris Express : place à l’architecture!

Gare Grand Paris Express Saint Maur Creteil Denis Tretout Agence Nicolas Michelin et Associes 2

Gare Grand Paris Express Saint Maur Creteil Denis Tretout Agence Nicolas Michelin et Associes 3

Gare Grand Paris Express Saint Maur Creteil Denis Tretout Agence Nicolas Michelin et Associes 1

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
34 commentaires pour A Saint-Maur, les collégiens découvrent la future gare la plus profonde de France
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi