Voeux | Accueil Val de Marne (94) Saint-Maurice | 06/01/2016
Réagir Par

A Saint-Maurice, Christian Cambon adresse ses voeux aux Tdixiens

A Saint-Maurice, Christian Cambon adresse ses voeux aux  Tdixiens

A Saint-Maurice également, c’est dans la gravité qu’a démarré le discours de voeux du sénateur-maire LR Christian Cambon, quelques semaines après les attentats du 13 novembre 2015 et à l’avant-veille de l’anniversaire des attentats de janvier.

« L’année 2015 est enfin partie et nous ne la regretterons pas« , a ainsi commencé l’élu avant de rendre hommage aux victimes et aux centaines de blessés. Citant un contexte de guerre, le parlementaire a également évoqué « l’immense cortège des réfugiés se précipitant vers l’Europe pour fuir ces régimes sanguinaires et terroristes » qui suscitent des sentiments contradictoires. « Nous hésitons, en effet, entre la compassion légitime que nous inspirent ces malheureux et l’inquiétude profonde que suscite déjà notre situation économique, incapable d’absorber toute la misère qui nous arrive« . « Il faut dire que, sur ce plan-là aussi, 2015 n’aura pas été beaucoup plus clémente pour notre pays. Le chômage a de nouveau frappé durement, atteignant des sommets inégalés. Plus de 5 millions de Français sont à la recherche d’un emploi permanent« , a enchaîné l’élu. Pour achever le sombre tableau, le maire a rappelé les baisses des dotations de l’Etat aux communes, citant pour sa ville un manque à gagner de 8 millions € sur trois ans. « Invités à accueillir plus de réfugiés, sommés de construire plus de logements sociaux, accusés de dépenser trop, mobilisés pour l’emploi et même enrôlés contre la fonte de la banquise ! : jamais les élus locaux n’ont été autant sollicités. Et pourtant, jamais les élus n’ont été aussi mal considérés », a tonné l’élu.

Pas d’augmentation d’impôts en 2016

Du côté des bonnes nouvelles, le maire s’est engagé à ne pas augmenter les impôts en 2016 en réalisant des économies sur les dépenses de gestion courante et de personnel, en transférant au privé la gestion d’une crèche et halte-garderie (350 000 € d’économies attendues par l’élu), en arrêtant également le restaurant municipal, transférant la prise des repas des agents municipaux au restaurant d’entreprise de Véolia. « Et puis, pour chaque projet, nous nous livrons à une recherche acharnée de subventions. Ainsi pour la Maison de la Petite Enfance, c’est plus d’un million € que nous avons pu collecter (CAF, Département) soit près de la moitié du coût de cet équipement« , a détaillé l’élu.

La police municipale va être armée

Côté sécurité, le maire a rappelé l’ouverture en 2015 d’un nouvel hôtel de police municipale, doté d’un centre de supervision  où convergent les 55 caméras de vidéoprotection de la ville et promis d’augmenter le nombre de caméras. L’autre nouveauté 2016 sera l’armement de la police municipale. « Face au lourd tribut payé par les policiers municipaux depuis quelques années, j’ai décidé d’accepter la proposition de l’Etat d’armer notre police municipale. Le souvenir d’Aurélie Fouquet, à Villiers-sur-Marne, et de Clarissa Jean-Philippe, à Montrouge, abattues froidement, m’ont convaincu, hélas, de la nécessité de mieux protéger nos policiers municipaux », a motivé le maire de la ville.

Des moutons après les abeilles ?

En termes d’urbanisme, l’élu a rappelé l’aboutissement du PLU (Plan local d’urbanisme) en 2016 et annoncé la rénovation prochaine de la résidence du Valais par Valophis Habitat, et probablement celle de la résidence Mozart du pont de Charenton. Les touches vertes : le retour du bon écoulement du bras de la Marne, le développement des Led dans l’éclairage public, la seconde station Autolib au Plateau, la 3e fleur et encore les première ruches municipales. « A quand les moutons au square du Val d’Osne pour éviter les tondeuses à gazon ? » a même conclu l’édile sur ce chapitre.

Toujours pas de cinéma

Toujours pas d’issue en revanche concernant le rachat de l’ancien cinéma Le Capitole. « La cour d’appel de Paris n’a guère été sensible à nos arguments et a maintenu un prix d’acquisition en l’état actuel toujours trop élevé. Nous continuerons à nous battre« , promet le maire.

« Chers Tdixiens »

Alors que la communauté de communes de Saint-Maurice – Charenton-le-Pont a été de fait transférée dans le nouveau territoire T10 ce premier janvier 2016, dans le cadre de la Métropole du Grand Paris, le maire a conclu ses voeux par cette nouvelle étape. « Une réforme sûrement bonne sur le principe mais terriblement bâclée dans sa mise en œuvre. Ainsi sommes-nous devenus le 1er janvier le T10. Chers T10xiens », a envoyé le sénateur, en espérant que cette nouvelle métropole aidera au dialogue avec Paris, rappelant les contentieux Paris-Banlieue à propos de l’aire des gens du voyage dans le Bois de Vincennes  actuellement construite par la ville de Paris et le souhait de la capitale de récupérer des créneaux au stade Garchery de Joinville-le-Pont. Avant de plaider en faveur d’un rééquilibrage politique en faveur de l’Est parisien. « Je souhaite de toutes mes forces que notre nouvelle présidente de la région, Valérie Pécresse, réussisse à donner un nouvel équilibre à l’Ile-de-France. Le premier signal de ce changement serait l’élection d’un élu de l’Est francilien à la présidence de la Métropole. Et Gilles Carrez, le plus illustre des nôtres, dispose de toute évidence de toutes les compétences nécessaires. Oui, à l’Est aussi, il y a beaucoup de talents et de compétences. »

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi