Publicité
Grand Paris | Rungis | 17/11/2016
Réagir Par

A Thiais-Orly, archis et urbanistes sur le terrain pour imaginer la métropole

Il faut faire travailler ses méninges pour imaginer une vitrine emblématique du Grand Paris à partir des parkings et entrepôts de la zone Senia de Thiais-Orly. Et c’était tout l’enjeu de la visite organisée hier sur le terrain avec des architectes et urbanistes, alors que le site fait partie des 61 qui ont été retenus dans le cadre de l’appel à projets Inventons la métropole. 

Ce mercredi 16 novembre, une trentaine de professionnels sont ainsi laissés guider sur cette vaste parcelle de 22 hecatres parfaitement située près de la future Grand Paris Express Pont de Rungis de la ligne 14 Sud,  à l’initiative de l’établissement public d’aménagement Epa-Orsa. « En tant qu’architectes et qu’urbanistes, on a absolument besoin de visualiser les choses pour commencer à travailler« , explique Paul Moreau, architecte à l’Atelier du Midi, basé à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). « C’est un site intéressant par sa dimension, par sa desserte, notamment l’A86, le RER C et, dans quelques années, la ligne 14 du métro« , explique Anne Pétillot, secrétaire générale de l’Epa-Orsa.  « Si on devait remporter l’appel à projets, je piloterais la partie technique de l’aménagement. C’est donc indispensable pour moi de visiter le site, de découvrir ses contraintes, ses atouts« , indique Xavier De Winter, ingénieur commercial chez Bouygues Bâtiment Île-de-France.

« Si la visite n’avait pas été organisée, on serait de toute façon venu par nous-mêmes » , reprend Paul Moreau. « Mais il y a aussi un aspect réseautage : en suivant la visite, on rencontre les autres participants, on découvre leurs activités, … Ce ne sont pas des concurrents, ce sont d’éventuels partenaires« , explique le jeune architecte, qui cherche également des relais associatifs ou locaux pour imaginer les projets d’aménagements urbains de demain. « L’objectif, c’est la réappropriation citoyenne des lieux : on a déjà vu des parkings transformés en centre culturel, des toits devenir des jardins partagés, … Ce concours de la MGP est une fenêtre pour se montrer audacieux. »  Les participants ont jusqu’à la mi-janvier pour déposer leurs projets. Un jury sélectionnera alors 3 à 5 projets par sites identifiés. Les versions définitives devront être rendues le 31 juillet 2017. Les lauréats seront connus à la fin 2017. D’autres visites de terrains sont d’ores et déjà prévues, mais elles ne sont pas obligatoires pour candidater.

En plus de cet appel à projets, la MGP a mis en place une série d’outils pour mettre en réseau les aménageurs, les porteurs de projets, les entreprises et les start-up qui pourraient être intéressés par la construction de la métropole de demain. Tous ces outils sont accessibles gratuitement sur le site Internet de la MGP.

Pour en savoir plus sur le site Thiais-Orly, télécharger la fiche.

visite-pont-de-rungis-grand-paris-epa-orsa-novembre-2016 (2)

visite-pont-de-rungis-grand-paris-epa-orsa-novembre-2016 (1)

visite-pont-de-rungis-grand-paris-epa-orsa-novembre-2016 (4)

 

Un commentaire pour A Thiais-Orly, archis et urbanistes sur le terrain pour imaginer la métropole
  • Ce site étant pour l’instant fait de quelques espaces « libres » mais aussi et surtout d’entreprises avec de gros entrepots et parkings adaptés aux semi-remorques, qu’est il prévu dans ce projet pour ces pourvoyeurs d’emplois ?? Parce que faire du logement, social ou non, partout en île de france c’est bien, mais si cela signifie de délocaliser plus loin, en grande banlieue, les entreprises PME qui ont besoin par leur activité de beaucoup d’espace, ou d’accès routiers faciles, ou de loyers modérés, etc…. , c’est déplacer le problème ou en créer d’autres!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *