Politique locale | Accueil Val de Marne (94) Villejuif | 18/02/2016
Réagir Par

A Villejuif, Jean-François Harel officiellement suspendu de l’UDI

A Villejuif, Jean-François Harel officiellement suspendu de l’UDI

Tête de liste UDI au premier tour des municipales de 2014 à Villejuif, Jean-François Harel a été officiellement suspendu de son parti ce 16 février. 

L’information lui a été signifiée par une lettre du secrétaire général Michel Zumkeller.

Motif : la création d’un groupe d’opposition au sein du Conseil municipal alors que son parti est resté dans la majorité municipale. Une majoritét issue de l’alliance au second tour de l’UDI, LR, EELV et DVG pour faire élire le candidat LR Franck Le Bohellec. Tombé en disgrâce après l’élection, Jean-François Harel n’avait toutefois pas trouvé sa place dans l’exécutif. C’est dans ce contexte qu’il a créé officiellement un groupe avec deux de ses colistières (Valérie Arlé et Monique Tijeras) en décembre 2015. Ses autres ex-colistiers sont restés dans la majorité municipale dont plusieurs UDI soutenus officiellement par le parti. « Je me fais le porte-parole de l’ensemble des élus UDI de l’exécutif et de  la majorité municipale de Villejuif pour réaffirmer le soutien de notre formation à la politique municipale menée par Franck Le Bohellec« , a réagit Edouard Obadia, adjoint au maire, suite à l’annonce de la suspension de Jean-François Harel.

« Je vais contester cette décision et faire appel en demandant à être reçu par la Cnat (Commission Nationale d’Arbitrage et de Transparence), indique l’intéressé, qui compte sur le soutien de Jean Arthuis, président de l’Alliance centriste, et de Jean-Louis Borloo, ancien président du Parti radical. Je considère que je suis le plus légitime pour incarner les valeurs de l’UDI à Villejuif, insiste l’élu, désormais dans l’opposition, rappelant le score de 15,8% réalisé « sur sa personne » au premier tour des municipales, « grâce à un travail de terrain  mené depuis des années« .

« Mes prises de position reflètent mieux les valeurs de l’UDI. Je n’ai jamais imaginé, par exemple, débaptiser la place Georges Marchais! Je suis affligé par cette attitude vis-à-vis des électeurs qui renforce encore l’abstention. Les partis politiques ne sont devenus que des écuries pour des ambitions personnelles« , poursuit Jean-François Harel.

Depuis, le groupe EELV s’est également retiré de la majorité, pour des raisons différentes, mais l’Union citoyenne a pu conserver sa majorité municipale.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans avec comme tags ,
8 commentaires pour A Villejuif, Jean-François Harel officiellement suspendu de l’UDI
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi