Politique locale | Villejuif | 02/05/2016
Réagir Par

A Villejuif, Jean-François Harel choisit les primaires sur Internet

A Villejuif, Jean-François Harel choisit les primaires sur Internet
Publicité

Alors que la droite prépare activement ses primaires et que la gauche y réfléchit, une association, Democratech,  invite tous les citoyens qui estiment avoir un projet à proposer à s'inscrire en ligne pour en faire la promotion, via un site Internet (Laprimaire.org), une sorte de radio crochet politique qui donne sa chance à tous. 

A chacun ensuite d’activer ses réseaux pour obtenir 500 votes-clics. L’association projette de faire débattre et se concerter les candidats ainsi  plébiscités avant une sélection finale pour les départager à l’automne. Elle prévoit d’accompagner ensuite le vainqueur pour chercher des parrainages.  Actuellement, le portail lancé début avril a recueilli les déclarations de 120 personnes dont 113 hommes et 7 femmes aux profils très variés, allant de très jeunes prêts à changer le monde en quelques lignes aux originaux -comme cet ancien candidat aux cantonales de Lozère qui avait posé nu sur son affiche pour prouver qu’il ne « cache rien »- en passant par des chefs d’entreprise aguerris, médecins de campagne et autres professeurs émérites qui ont théorisé leur vision du monde et son économie, et conceptualisé des solutions qu’ils estiment originales et appropriées. Les propositions, elles, varient des généralités généreuses aux réponses hyper précises type suppression du Sénat et diminution par deux du nombre d’élus, ou encore remplacement des députés par des citoyens candidats choisis par le gouvernement au terme d’une réflexion d’un mois en huis-clos… Autant de profils, autant de visions.  Pour l’instant, aucun candidat n’a atteint les 500 votes, le nombre oscille plutôt de quelques uns à la vingtaine, voire la cinquantaine et plus rarement la centaine. Environ 20 000 personnes se sont en revanche déjà inscrites pour donner leur avis, voire choisir des personnalités qui ne se sont pas présentées, ce qui est aussi permis par le site. 96 hommes et 28 femmes, dont certains sont effectivement candidats mais d’autres sont des intellectuels, des people ou des inconnus qui n’ont rien demandé, ont ainsi été plébiscités spontanément par les internautes.

Auteur d’un manifeste complet d’une centaine de pages dans lequel il préconise le retour à un mandat présidentiel unique de 7 ans dont la première année serait dédiée à l’élaboration d’une nouvelle organisation de la société française – soumise à référendum, Jean-François Harel, ex-candidat UDI au premier tour des municipales de 2014 à Villejuif (allié au second tour avec l’actuel maire LR Franck Le Bohellec, la candidate EELV Natalie Gandais et le divers gauche Philippe Vidal, avant d’être écarté de l’exécutif) , a décidé de passer par cette plate-forme pour se lancer dans l’aventure. « Je ne trouve pas le programme que je voudrais, donc je le fais », insiste l’élu municipal d’opposition. « Cette plate-forme Internet qui ne roule pour aucun candidat est  le seul moyen de sortir de l’anonymat. Tout le monde y est à égalité. Et si cela marche, j’aurais bien fait d’essayer au milieu des autres« , motive le candidat qui compte pour l’instant 17 soutiens sur la plate-forme. « Mais cela fait quelque heures que j’ai mis mon profil en ligne.« 

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags ,
Un commentaire pour A Villejuif, Jean-François Harel choisit les primaires sur Internet
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi