Associations | Villejuif | 29/05/2016
Réagir Par

A Villejuif, les associations bannies des fêtes exigent confirmation

Publicité

Le mouvement de la paix, France-Palestine Solidarité, Villejuif sans Tafta, Les amis de l'Huma et Attac pourront-ils participer aux fêtes de Villejuif les 4 et 5 juin prochain ? Lors d'une réunion avec les associations le 9 mai, la maire adjointe Catherine Casel avait fait savoir que la commune n'offrirait plus de stand aux quatre premières, considérant que celles-ci avaient un "caractère politique". 

A quelques jours de ces fêtes, les associations viennent d’écrire au maire pour demander une confirmation officielle de cette décision, comprenant une liste complète des associations concernées, indiquant qu’a également circulé le nom d’Attac, et le « motif précise de leur exclusion« .

« A ce jour, aucun élément écrit ou arrêté municipal n’est venu lever nos légitimes interrogations. Nous vous saurions donc gré d’adresser un courrier officiel aux présidents de toutes les associations visées, avec l’exposé détaillé des motifs. Bien entendu, sans ce courrier, nous considérerons que nous ne sommes frappés d’aucune exclusion ; et que rien ne nous empêchera de participer aux festivités des 4 et 5 juin prochains, riches de notre enthousiasme associatif militant affiché, dévoué, et bien entendu, citoyen« , préviennent les associations.

Début mai, les annonces de la maire-adjointe avait suscité une vive polémique et une interpellation de la sénatrice PCF Laurence Cohen.

 

 

« Chaque association doit proposer des animations pour la fête. Nous, on veut faire des spectacles avec des danses et de la musique folklorique, avec un petit espace de restauration rapide et une vente de produits de Palestine. Où est la connotation politique ? On plante des oliviers dans la vallée du Jourdain, on accompagne des enfants sur place dans la réalisation de leurs projets scolaires, tout ça est politique ?« , s’indignait Pierre Martin, responsable de l’antenne villejuifoise de France-Palestine Solidarité. « Pour la fête, on a proposé des quizz ou encore de diffuser des musiques du monde qui permettent d’aborder des enjeux locaux. On propose, et c’est dans la lignée de ce qu’on veut faire avec l’association, de mener un grand débat public à Villejuif sur ce sujet. D’autant plus que le conseil municipal de la ville a voté un vœu, à l’été 2014, où il demandait la tenue d’un grand débat public au sujet du TAFTA. Cette décision est donc totalement contradictoire avec ce vœu« , défendait pour sa part Jean-Marie Roux, président de Villejuif sans Tafta. « Lors de la réunion, Mme Casel a ouvert les débats en parlant « d’associations politiques » avant de simplement nous qualifier de « communistes » sur la fin. On est donc bien visé en tant que militant politique, ce qu’on est pas forcément d’ailleurs. Notamment en ce qui concerne la fête, à laquelle nous avons déjà participé plusieurs fois sans aucun problème. On voulait simplement créer un stand de restauration rapide, comme pour les autres éditions. On est vraiment dans l’aspect festif, on ne distribue pas de tracts ce jour-là, on ne crée pas de débats » , défendait-on également chez Les Amis de l’Huma.

A lire aussi :

Villejuif expurge ses fêtes locales de quatre associations « politiques »

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans , , , avec comme tags Associations, Polémique,
9 commentaires pour A Villejuif, les associations bannies des fêtes exigent confirmation
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi