Education | Villejuif | 14/04/2016
Réagir Par

A Villejuif, les écoliers sans prof s’occupent en préparant les banderoles de manif

Publicité

Faute d'avoir un remplaçant pour leur enseignante partie en congé de maternité, les élèves de l'école des Hautes Bruyères de Villejuif se sont occupés en préparant des banderoles de manif ce mercredi 13 avril, alors qu'une vingtaine de parents avaient décidé d'occuper la classe non remplacée,  après une manifestation mercredi dernier devant l'Inspection et avant de retourner à l'Inspection avec leurs élus dans l'après-midi.

« Nous avons décidé de mener une action commune pour exiger des solutions« , motive Ibticem, mère de deux enfants scolarisés aux Hautes-Bruyères, se disant de plus en plus inquiète après les réponses de l’académie de Créteil de la semaine précédante, indiquant qu’elle ne disposait plus des effectifs nécessaires pour effectuer les remplacements. Parents et élus ont également décidé d’écrire à la ministre, Najat-Vallaud Belkacem pour l’inviter à se rendre sur place.

A l’école des Bruyères, une enseignante est partie en congé maternité tandis qu’une autre s’apprête à la rejoindre. Comme chaque matin, la directrice de l’établissement a réparti les élèves pour équilibrer au mieux les classes, suscitant le désarroi  d’une fillette de CE1, obligée de se rendre au CP. Présents avec les parents dans la salle de classe qu’ils occupaient, les enfants sans enseignant ont mis la main à la pâte pour préparer les banderoles.

« Le problème est récurrent » regrette Pascal, parent d’un élève de CM1. « A partir de février, on s’est aperçu qu’il n’y avait pas de remplacement. Les maîtresses pouvaient avoir à gérer des classes de triple niveaux. Mais comment peuvent-elles gérer une classe avec autant de niveaux ? L’année dernière, une classe a eu 5 à 6 maîtresses différentes, des contrats courts pour des remplacements sporadiques qui perturbent l’apprentissage des enfants, mais au moins, il y avait quand même des professeurs ! » Cette année, en revanche, aucun remplaçant ne s’est manifesté pour la classe de son enfant. « Cela peut lui arriver au moins une fois par semaine d’être dispatché dans d’autres classes à faire du coloriage et il le vit très mal. C’est une forme de punition pour lui, il ne comprend pas. Comment pourra-t-on fonctionner s’il y a encore 2 ou 3 professeurs absents? » s’interroge Pascal, contraint de faire école à la maison avec son épouse. « On reprend les lacunes qu’il peut avoir, on travaille les divisions et tout ce qui est inscrit au programme. On est obligé d’en arriver là mais ce n’est pas à nous de trouver des solutions. Si on ne leur donne pas les moyens d’avoir envie d’apprendre, l’enfant n’est pas rassuré. Faut responsabiliser les parents, leur expliquer que c’est un droit d’exiger un maître dans une classe ! » interpelle le père d’élève.

occupation villejuif école« La maîtresse de ma fille en CE1 est absente depuis vendredi dernier » témoigne à son tour Ibticem. « Hier, elle était dans un niveau CP et l’autre jour en maternelle. Evidemment, ils ne travaillent plus ! Ils sont au fond de la classe. Les enfants sont juste gardés et ont des jours d’école en moinsJ’imagine qu’ils accumulent du retard dans les apprentissages, alors je cherche à savoir quel est le programme et je constate qu’ils ne font plus de poésie parce qu’ils doivent avancer dans la conjugaison. On est en train de bafouer le droit à l’enseignement » dénonce la jeune femmeLes enfants de Neza n’ont pour leur part pas été dispatchés mais se retrouvent dans des classes parfois surchargées. « Jusqu’à 40 élèves » témoigne-t-elle, abasourdie. « La maîtresse les occupe et leur donne à dessiner, ce qui est normal. Elle ne peut arrêter le cycle dans lequel elle est engagée ! En CM2, la classe de ma fille compte déjà 32 élèves. Quand il n’y a plus de place, c’est arrivé que des enfants soient envoyés en maternelle. C’est un enfer que l’on vit depuis un moment. Laisser les enfants sans enseignant, c’est inadmissible. Les parents sont écœurés, et les enfants commencent à avoir de la peine pour ceux qui n’ont pas d’enseignants. » 

Les parents bloqueront symboliquement l’entrée de l’école ce jeudi matin pendant le temps d’accueil à 9 heures. A l’occasion de la course de l’endurance à Villejuif au stade Louis-Dolly qui aura lieu vendredi 15 avril, ils pourraient profiter de l’événement pour inscrire sur le maillot des participants « on court après un enseignant… »

 

 

tableau école villejuif

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans , avec comme tags Manifestation, Occupation d'école,
Un commentaire pour A Villejuif, les écoliers sans prof s’occupent en préparant les banderoles de manif
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi