Société | Vitry-sur-Seine | 11/07/2016
Réagir Par

A Vitry-sur-Seine, l’expulsion d’une famille par la Semise fait polémique

C’est une spirale infernale qui a conduit la famille R et leurs quatre enfants âgés de 2 à 12 ans à se retrouver expulsés de leur logement social le 5  juillet dernier, dans le quartier Balzac de Vitry-sur-Seine. 

L’origine de cette descente aux enfers remonte à il y a quatorze ans. A l’époque, la grand-mère, qui vivait avec son fils célibataire, décède, laissant au bailleur social, la Semise, une ardoise de 4000 euros. L’argent est disponible sur son compte mais, selon les soutiens de la famille R,  la Semise ne réclame pas sa créance suffisamment tôt et le notaire répartit la somme entre les 9 enfants de la locataire. Le fils, qui habitait dans le logement avec sa mère, récupère son appartement et se met en ménage avec une jeune femme, ex-SDF, avec qu’il il aura quatre enfants. Cette dernière est dépressive et ne travaille pas. Seul le salaire de son compagnon, qui est cantonnier à la ville de Vitry, fait vivre la famille. Mais la Semise réclame son dû, et, faute d’être remboursée, n’octroie pas de bail à la famille R, laquelle ne peut en conséquence percevoir les allocations logement. Les loyers impayés s’accumulent. Quatorze ans plus tard, la facture s’est alourdie à 30 000 euros. C’est dans ce contexte, après des années de contentieux et de loyers impayés, que la Semise procède à l’expulsion de la famille début juillet.

Dans son malheur, la famille bénéficie d’un soutien qui fait polémique, celui d’Alain Afflatet, président du groupe d’opposition LR au sein du Conseil municipal. Un soutien que les élus PCF de la commune considèrent comme un règlement de comptes politique. « Pourtant, nous avons essayé de travailler sans alerter la presse et le grand public, se défend Alain Afflatet. Dès février, nous avons mis de l’ordre dans les comptes de la famille, supprimé des abonnements de télévision, des doubles assurances inutiles, demandé un prélèvement automatique de la Semise, et la Commission de surendettement avait préparé un dossier pour échelonner la dette. Le comble est que le dernier prélèvement en faveur de la Semise s’est tenu le jour même de l’expulsion de la famille. »

Vendredi, un sit-in a été organisé devant la mairie pour soutenir la famille, et une pétition a été déposée sur Change.org. Pour l’heure, la famille est hébergée chez une parente proche. Ce lundi 11 juillet, l’appartement a été vidé pour permettre à de nouveaux locataires d’emménager.

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

15 commentaires pour A Vitry-sur-Seine, l’expulsion d’une famille par la Semise fait polémique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *