Politique | Val de Marne | 20/12/2016
Réagir Par

Aller voter ou pas… le grand bof électoral des jeunes

Aller voter ou pas… le grand bof électoral des jeunes © FB
Publicité

Pour ceux qui ne sont pas encore inscrits sur les listes électorales, il ne reste que quelques jours, jusqu'au 31 décembre, pour accomplir cette formalité qui permettra de voter à la présidentielle et aux législatives de 2017.   A condition d'en avoir envie. Chez les jeunes, c'est selon. Paroles...

Toujours pas inscrits…

Sébastien, 23 ans, étudiant à l’Upec

« Je ne suis pas inscrit et je ne savais pas que l’on avait jusqu’au 31 décembre pour le faire. Je vais essayer d’aller m’inscrire dès que possible. Je serai à l’étranger au moment des élections présidentielles et législatives, mais je compte bien voter par procuration car je me sens tout de même impliqué.»

Alicia, 22 ans, étudiante à l’Upec

 

 

« Je ne suis pas inscrite dans la commune où j’habite aujourd’hui, j’avais l’intention de me réinscrire sur les listes, mais je n’ai encore rien fait pour y remédier. Pourtant je souhaite participer aux prochaines élections. Voter c’est agir et si on ne le fait pas, dans un certain sens, on n’a pas vraiment le droit de se plaindre.»

Amanie, 19 ans, habitante du Mont-Mesly à Créteil, étudiante à Villetaneuse

« Je ne connais absolument rien en politique et je ne cherche pas vraiment à avoir d’information sur le sujet. Ma famille n’a pas le droit de vote, et je ne sais plus si je suis inscrite sur les listes électorales. Autant dire que je ne crois pas pouvoir voter.»

Nina, 19 ans, habitante de la cité des Tours à Villeneuve-Saint-George

« Je ne suis pas intéressée par la politique. Je n’en attends rien donc j’estime que je n’ai pas à aller voter. Je n’ai pas l’impression que cela va changer les choses si je donne mon opinion.»

Déjà lassé…

Thomas, 22 ans, étudiant à l’Upec

« J’ai l’impression d’être assez mal informé sur les différents candidats et je trouve que l’on met tout le temps les mêmes en avant. A l’heure actuelle, je ne sais pas pour qui je vais voter. Mais je vais me déplacer au printemps prochain quoi qu’il arrive. Dans ma famille, on va tous ensemble au bureau de vote les jours d’élection.»

Fethi, 26 ans, habitant des Chanterelles à Alfortville

« Si je n’avais pas bénéficié de l’inscription automatique, je ne pense pas que j’aurai fait les démarches moi-même. J’ai voté en 2012 pour les présidentielles, et depuis je ne me suis plus déplacé, je n’ai pas vraiment été satisfait par le candidat que j’avais choisi, donc aujourd’hui je ne me sens pas vraiment concerné.»

Motivés !

Sofia, 23 ans, habitante du Mont-Mesly à Créteil

« Bien sûr que je vais aller voter, qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il vente. Quand j’étais plus jeune, mes parents m’ont expliqué les enjeux de la politique. Je pense que l’on ne fait pas assez cet effort d’explication auprès des jeunes, on ne les pousse pas à y aller. C’est dommage.»

Daniel, 21 ans, étudiant à Marseille, habitant au Mont-Mesly à Créteil

« Je considère que voter, c’est un acte civique durement acquis, donc je compte bien me rendre au bureau de vote lorsqu’il y aura les élections. Pour l’instant je n’ai pas arrêté mon choix, je regarderai les programmes quand ils seront tous disponibles.»

Moustapha, 24 ans, habitant de la cité des Tours à Villeneuve-Saint-George

« Je n’ai jamais manqué une élection depuis que j’ai l’âge de voter. Dans mon pays d’origine, il n’y a pas de possibilité de s’exprimer. Ici c’est un droit qui nous est reconnu, alors, il faut l’exercer. Avant de prendre la décision de s’abstenir, il faut penser à ces pays où le peuple n’a aucun pouvoir.»

Pour faire barrage au FN seulement

 

Hugo, 21 ans, étudiant à l’Upec

« Je n’ai pas assez de connaissances sur ce sujet. Pour être sûr d’avoir les bonnes informations, il faut aller les chercher de nous-mêmes et ce n’est pas toujours facile. Je pense que je ne voterai qu’au deuxième tour si jamais le FN passe, car je ne m’identifie à aucun programme.»

En pratique

Pour rappel, les jeunes bénéficient à leur majorité d’une inscription obligatoire sur les listes de la commune où ils ont été recensé lorsqu’ils avaient 16 ans. Cependant, il existe plusieurs circonstances (déménagement, acquisition de la nationalité française) qui imposent à ces jeunes adultes d’entreprendre eux-mêmes les démarches, s’ils souhaitent être inscrits et pouvoir voter. Il faut dans ce cas se rendre à la mairie avant le 31 décembre. Et attentions aux heures ouvrables pendant les vacances.

Les dates

Election présidentielle
1er tour : dimanche 23 avril 2017
2e tour : dimanche 7 mai 2017

Elections législatives
1er tour : dimanche 11 juin 2017
2e tour : dimanche 18 juin 2017

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

5 commentaires pour Aller voter ou pas… le grand bof électoral des jeunes
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi